Le rapport d’activité de l’Ademe Bretagne 2001 : l’homme au coeur de l’action

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement durable

2001.Ademe-rapport.jpgCette année 2001 marque le début d’un siècle qui doit être celui d’une véritable prise de conscience, par l’ensemble des États mais aussi par les Collectivités territoriales, de la réalité du changement climatique et de ses conséquences désastreuses sur l’équilibre de notre planète. Nous devons tous, Entreprises, Collectivités et Particuliers, prendre en compte cette donnée dans nos choix quotidiens et stratégiques. Les initiatives de l’ADEME Bretagne en 2001 ont été guidées avec ce souci permanent et la volonté de respecter le développement durable, plaçant l’homme au centre de l’action.
Jean-Paul Gaouyer, délégué régional ADEME Bretagne.

Rapport d’activité 2001 de la délégation régionale de l’Ademe
Responsable communication : Claire Schio
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation : Graphie Couleurs
Document à télécharger : PARTIE 1PARTIE 2

Les moyens suivants ont ainsi été privilégiés :
1/Partenariat avec les collectivités.
Dans le cadre du programme régional édéa (é comme énergie, dé comme déchet, a comme air), nous avons développé avec la Région de nouveaux programmes favorables à un développement durable de la Bretagne. Les fonds départementaux de maîtrise de la gestion des déchets ménagers mis en oeuvre par les conseils généraux et l’ADEME ont continué d’apporter leur soutien aux collectivités ayant en charge la gestion des déchets afin de les préparer à l’échéance de juillet 2002.

2/Information, sensibilisation et formation.
Le site internet de l’ADEME Bretagne a été créé pour faciliter l’information des collectivités, des entreprises et du grand public. Plusieurs actions d’éducation à l’environnement ont été initiées : livret de « L’hermine vagabonde » sur le compostage à destination des enfants, création d’une exposition itinérante sur les énergies renouvelables avec l’ABRET, actions pédagogiques sur les énergies renouvelables. Un réseau d’espaces information sur l’énergie s’est développé en Bretagne, en s’appuyant sur les agences locales de l’énergie (AILE, Clé, Energence, Alécob, Héol, Ciele,…), en partenariat avec des collectivités territoriales.

3/Mise en oeuvre d’actions collectives.
Afin de favoriser les plus larges retombées possibles de nos actions, nous avons privilégié les actions collectives qui associent plusieurs partenaires. Le Plan bois énergie et développement local (début en 1995), l’Observatoire régional des déchets (créé en 1997), le programme MIGDEB (début en 2000) sur la gestion des déchets des entreprises, le programme PRGDEA (début en 2000) sur la gestion des déchets exogènes de l’agriculture, le club Envirobat (créé en 2000) sur la qualité environnementale dans la construction, sont l’illustration de ce partenariat et ont donné lieu à des réalisations concrètes. En 2001, nous avons signé le programme ENVIR’A, destiné à la gestion des déchets des artisans, qui est mis en oeuvre par la Chambre régionale des Métiers; nous avons élaboré avec la Région un programme de réduction des charges d’énergie dans l’habitat social.

4/Autres actions prioritaires.
Plusieurs actions sont destinées à favoriser les économies d’énergie chez le particulier :
•Opération exemplaire de maîtrise de la demande d’électricité dans le canton de Lanmeur en situation de contrainte sur le réseau.
• Soutien financier à l’investissement pour la fourniture d’eau chaude « solaire » (chauffe-eau et chauffage).
• Système informatique de gestion du transport à la demande pour des personnes à mobilité réduite et dans les zones rurales (opérations à St Brieuc, Carhaix, Loudéac,…)
. Je suis certain que la Bretagne trouvera sa propre voie pour assurer un véritable développement durable dans son action en préservant sa propre identité régionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *