Figures d’insertion : Analyse de situations de travail de personnes handicapées mentales

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Figures_d_insertion.png Des professionnels ont choisi de travailler ensemble, dans le cadre d’un projet européen ACCES ARIADNE, soutenu par le FSE, afin de réfléchir, étudier construire et proposer : un dispositif d’itinéraires individuels d’évolution et d’insertion mobilisant des ressources et organisations pertinentes pour des parcours personnalisés d’insertion sociale et professionnelle. Accompagner des personnes handicapées mentales dans un cursus d’insertion professionnelle, c’est prendre en compte la future situation de travail pour leurs préparations, leur maintien et leur évolution dans l’emploi. Un programme d’enquêtes et d’études centré sur l’analyse des situations de travail a été conduit dans le cadre du réseau ACCES en collaboration avec le Centre d’Etudes et de Recherches en Intervention Sociales de l’Université Marc Bloch.

Réalisation : Centre d’études et de recherche sur l’intervention sociale – Université Marc Bloc Strasbourg – Dominique Dujardin, Laurent Muller, Patrick Colin, Tugdual Ruellan.
Parution : mai 1999

figures_d__insertionDOS__copie_.jpgLa lecture de cet ouvrage apporte une nouvelle connaissance des compréhensions du processus d’insertion à travers trois phases :

  • celle de l’intégration qui prend en considération la mise au travail et la nécessaire adaptation au travail ;
  • celle de l’insertion qui examine les liens entre les différentes personnes concernées et les rapports socioprofessionnels qui se nouent ;
  • enfin, l’insertion est examinée sous l’angle de ses effets et de la dynamique qu’elle créée tant en termes de modification des représentations des uns et des autres qu’en termes de développement de l’autonomie de la personne handicapée.

L’insertion n’est pas le seul apanage des professionnels de l’insertion ou de la bonne volonté des entreprises, et ne relève pas uniquement de la responsabilité professionnelle et individuelle, mais devient le lien commun de tout à chacun à travers leur responsabilité sociale dans la prise en charge de personnes fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *