Reconnaître les compétences… sans discrimination

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Copie_de_Jacquo.233.04.jpgL’Esat des Ateliers Rennais s’est lancé l’an dernier dans le projet européen Equal Différent et Compétent, initié par les centres d’aide par le travail de Bretagne. Objectif : favoriser l’évolution professionnelle des personnes handicapées et reconnaître les acquis de l’expérience. Une première…

Parution : Jacquolandin n°233, octobre 2007
Texte : Tugdual Ruellan
Photos : Christian Reland

James, 32 ans, travaille depuis 2002 au service restauration : « C’est un métier qui me plaît. Je n’ai pas hésité une seconde à me lancer dans le projet et valoriser ce que je savais faire. Il y a plein de gens qui pensent qu’on ne travaille pas beaucoup dans un CAT ! » Avec Rozenn, 23 ans, également au service restauration, et Jérôme , 30 ans, ouvrier en menuiserie, ils commencent par dresser l’inventaire des tâches qu’ils connaissent bien. Une formation est proposée et deux groupes de dix personnes s’inscrivent. Des niveaux sont constitués en fonction des compétences. « Une loi, parue en 2005, impose la notion de projet individuel et l’évaluation. Ce projet tombait à pic », explique Jean Maury, directeur-adjoint qui, à la suite d’un parcours professionnel dans l’industrie des télécommunications, a opté pour la direction d’un Esat (nouvelle dénomination du CAT). Une bonne manière de lier économique et social comme il se plaît à le dire. « Nous avons rempli un dossier, poursuivent Rozenn, James et Jérôme, pris des photos de tout notre travail et nous nous sommes présentés devant un jury à Saint-Brieuc. » Tous trois ne cachent pas leur émotion au moment où le jury leur attribue le diplôme : « On est plutôt fier ! On découvre que l’on sait faire plein de choses. Nous avons pris de l’assurance et de la confiance. Peut-être pourrons-nous travailler en milieu ordinaire…» La remise des attestations et des diplômes des ouvriers de Bretagne a eu lieu le 27 septembre dernier, dans un amphithéâtre d’une université rennaise. Tout un symbole…

Les Ateliers rennais, en bref…
Complexe dirigé par Didier Nedelec et administré par l’Adapei 35 dont le directeur est Claude Laurent, les Ateliers Rennais sont situés à Cesson-Sévigné, Betton, L’Hermitage, Le Rheu-Moigné et Saint-Jacques-de-la-Lande. Ouverte en 2001, la structure de Saint-Jacques accueille près de 80 personnes handicapées et une quinzaine de professionnels d’encadrement. Une trentaine d’ouvriers produit 380 repas chaque jour, distribués, en liaison froide, aux équipes de L’Hermitage, Le Rheu-Moigné et de Cesson-Sévigné. Le centre propose également un atelier de menuiserie, un de conditionnement et un service espaces verts.
Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *