Lahaye logistique plateforme du Grand Ouest

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Jacquo.242.02.photo.jpgSaint-Jacques-de-la-Lande (35)
Les palettes de marchandises virevoltent. A peine arrivées d’Espagne, d’Italie, du Portugal, les précieuses marchandises sont stockées dans l’entrepôt avant de repartir vers la centaine d’agences du Grand Ouest du Réseau pro. Carrelage, panneaux de bois, velux et autres matériaux de construction transitent ici en un ballet incessant.

article paru dans le Jacquolandin n°242, juillet 2008
texte : Tugdual Ruellan
photos : Christian Reland

« Nous réceptionnons, explique Rachid Senouci, responsable d’exploitation, assurons un contrôle quantitatif et qualitatif de la marchandise avant de préparer les commandes, mettre sur palettes et charger les camions en fonction du planning. Nous sommes le maillon de toute une chaîne et travaillons en parfaite synergie avec les commerciaux qui, en amont, découvrent les produits. » Lahaye logistique a été créée en décembre 1999 par Pinault, bois et matériaux. Elle a été reprise quelque temps après par Wolseley France logistique qui en a donné la charge à un prestataire, le Groupe Lahaye, entreprise de transport de 880 personnes dont le siège se trouve à Vern-sur-Seiche : « Nous nous trouvons dans leurs locaux, poursuit Rachid Senouci, un ancien entrepôt de 5000 m², situé zone artisanale de la Ville-en-Pierre, mais avons notre propre autonomie. »

La touche sociale
L’entreprise emploie seize salariés et ne connaît pas de baisse d’activité. « Peut-être pourrons-nous recruter du personnel. Mais notre objectif actuellement est plutôt de diminuer au maximum les coûts liés au transport. » Rachid Senouci ne cache pas son approche sociale dont il colore son management : « D’emblée, je fais confiance. Moi-même, j’ai connu les stages qui se succèdent et je connais leur importance. C’est là où on peut se faire repérer. J’ai eu ma chance comme ça. » L’entreprise entretient un partenariat étroit avec les écoles de logistique, comme celles de Tinténiac ou de Guer. « Régulièrement, nous accueillons des jeunes, les formons sur des postes de préparateur de commandes et de suivi logistique. » Rachid Senouci a récemment embauché, comme agent logistique, une personne reconnue travailleur handicapé avec le soutien de l’Agefiph. « Je sollicite également Défi emploi ou le Point accueil de Saint-Jacques pour des personnes en difficulté. J’essaye, autant que faire se peut, d’intégrer les gens qui le souhaitent. Comme nous faisons partie d’un grand groupe, chacun a la possibilité d’évoluer professionnellement…»
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *