Lecture publique : 135 000 Morbihannais détiennent une carte de lecteur

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - collectivité territoriale

lecture_publique_56.bmpInauguration de la médiathèque départementale de Caro – 11 octobre 2008

La nouvelle antenne de la médiathèque départementale de Caro, dont la construction a commencé en mai 2007, va entrer en fonctionnement à partir du mois de novembre 2008. Elle complète le dispositif départemental de lecture publique à l’est du territoire morbihannais, jusqu’alors desservi par les trois équipes de la médiathèque départementale basées à Vannes, Caudan et Noyal-Pontivy. L’antenne de Caro place ainsi toutes les communes du Morbihan à moins de 50 kilomètres (ou à moins de 30 minutes) de la médiathèque.
Les professionnels et les bénévoles, chargés de l’animation des médiathèques communales des 57 communes de moins de 10000 habitants de l’Est du département, disposent désormais d’un équipement de proximité pour les échanges et renouvellements de livres, CD, DVD, les conseils et animations, les formations proposées par la médiathèque départementale. Le bâtiment, situé dans le bourg, en face de la mairie, est conçu pour la rencontre, la convivialité et la recherche documentaire. Il offre, sur 1070 m², une grande bibliothèque équipée de rayonnages, des bureaux, un espace cafétéria où chacun aura accès à une documentation professionnelle, une salle de formation de 60 places, équipée de matériel multimédia. Des cloisons mobiles permettent de créer de petits espaces pour des rencontres et autres forums de discussion. Au lieu des 3000 ouvrages, mis à disposition jusqu’alors par le Bibliobus, chacun pourra désormais choisir parmi un fonds de 60 000 documents mis à disposition dans chacun des sites.
Le Conseil général du Morbihan a engagé 2,3 millions d’euros en 2005 pour financer la construction, l’équipement et la constitution des collections de la nouvelle antenne de Caro.

Réalisation : Conseil général du Morbihan
Dossier de presse : Tugdual Ruellan
téléchargeable sur : Dossier presse lecture publique

La lecture publique dans le Morbihan, état des lieux*

La lecture publique a évolué favorablement dans le Morbihan au cours de ces dernières années. On note une augmentation très sensible du nombre de lecteurs, un réel accroissement de l’activité des bibliothèques et la création de plusieurs dizaines de médiathèques. En 2006, 340 professionnels du livre et de la lecture travaillaient dans les bibliothèques publiques communales ou départementales pour satisfaire les 135.000 citoyens morbihannais possesseurs d’une carte de lecteur. Chaque année, plus de 4,5 millions de documents sont empruntés dans les bibliothèques, qui consacrent près de 2,2 millions d’euros pour renouveler leurs collections de livres et de documents multimédias. Le nombre de lecteurs inscrits a augmenté de + 45 %, ainsi que l’activité des bibliothèques (hausse de 77 % du total de documents empruntés), la création de 75 médiathèques ou encore la multiplication par 2 du personnel salarié travaillant dans les bibliothèques.
Le Conseil général du Morbihan a versé une somme totale de 19,5 millions d’euros, dont 8,2 millions en aide directe pour les communes et 11 ,3 millions pour le fonctionnement de la médiathèque départementale, qui a été consacrée au développement de la lecture publique en 8 ans, de 1999 à 2006. Il convient d’ajouter l’engagement de 2,3 millions d’euros votés en 2005 pour financer la construction, l’équipement et la constitution des collections de la nouvelle antenne de Caro. Au total, en 8 ans, toutes aides confondues, c’est une somme de 8,2 millions d’euros que le département a consacrée au développement de la lecture publique dans les communes de moins de 10 000 habitants.

Le nombre de prêts est resté stable malgré le développement, l’agrandissement ou la création de nombreuses médiathèques qui ont remplacé des structures plus modestes. Les demandes des bibliothèques deviennent plus sélectives : elles portent davantage sur des compléments de collections ou sur des domaines précis et moins sur des quantités de documents destinés à remplir les étagères. Les collections audiovisuelles et multimédia ont été fortement renforcées pour répondre à des besoins qui continuent de croître. En revanche, la part d’activité dévolue aux services connaît une progression sensible et renforce la médiathèque départementale dans son rôle de centre de ressources et de services pour les communes.

Informatisation
Les références des 309 000 documents de la médiathèque départementale sont désormais informatisées et mises en ligne. Les responsables des bibliothèques disposent ainsi d’un accès direct aux titres possédés par la médiathèque et ont la possibilité de faire des réservations précises pour leurs lecteurs. Les livres et les documents qui pouvaient rester plusieurs mois dans une même commune et n’avoir qu’un nombre restreint de lecteurs, circulent dans les bibliothèques au fur et à mesure des demandes et touchent un plus large public.

Desserte
Le bibliobus est remplacé progressivement par un service de navette, effectué par des véhicules légers. Ce mode de desserte est plus rapide, plus fréquent, plus réactif, moins polluant et répond mieux aux exigences des lecteurs : on est ainsi passé d’un passage du bibliobus 2 fois par an dans les communes à une tournée de navette tous les 15 jours. La création de l’antenne de Caro va renforcer cette pratique en raccourcissant les distances entre les bibliothèques et les services proposés par la médiathèque départementale.
*état des lieux au 24 juin 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *