Développement durable : des initiatives primées en Bretagne

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement durable

Develop.durable_Bretagne_reduit_.jpgDu 16 au 27 juin 2004
Armor, argoat, pays de mer et de terre, la Bretagne puise son identité et son originalité dans cette complémentarité. Conscients de la richesse de leur pays, les Bretons s’impliquent toujours plus dans les actions de conservation de leur patrimoine, qu’il soit bâti ou naturel, écrit ou oral, culturel et social. Ce patrimoine est notre héritage et l’action humaine doit contribuer à le préserver et l’enrichir.

Devant le succès de la première « Semaine du Développement Durable », associée en 2003 au Printemps de l’Environnement en Bretagne, l’Etat, l’ADEME et le Conseil Régional de Bretagne, ont décidé de se mobiliser, avec le concours de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne pour une nouvelle opération régionale en juin 2004.

Dans cet esprit, la semaine du développement durable 2004 se déroulera du 16 au 27 juin dans toute la France, avec des actions spécifiques dans les régions. C’est l’occasion privilégiée d’en appeler à la responsabilité de tous, d’informer et sensibiliser le public à ces enjeux essentiels. Un appel à projets a été lancé en février dernier. Plusieurs initiatives ont ainsi été labellisées en Bretagne, en faveur de l’environnement et du développement durable, conduites par les collectivités locales, les associations, les établissements scolaires, les entreprises. Quatorze d’entre elles ont été particulièrement distinguées par le comité de parrainage au regard des critères de développement durable qu’elles défendent. Elles ont été présentées lors de la conférence de presse régionale de lancement de l’opération le jeudi 17 juin, à 12h30, au garage Eric Gongot (« Garage propre ») 17, rue Bray à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), ainsi que lors de 3 rencontres départementales :

  • le samedi 19 juin, à 11h, au Domaine du Lain, Route de Pont-Scorff à Gestel (56) ;
  • le mercredi 23 juin, à 11h, au Museum national d’histoire naturelle, Place de la Croix à Concarneau (29) ;
  • le vendredi 25 juin, à 10h30, au lycée Félix Le Dantec, Rue Cordiers à Lannion (22).

Action conduite par l’ADEME Bretagne, la DIREN et le Conseil régional de Bretagne
Contact presse et rédaction documents : Tugdual Ruellan
Dossier téléchargeable sur :
http://www.bretagne.pref.gouv.fr/sections/espace_presse/dossiers_de_presse/dossiers_de_presse_-3503/du_16_au_27_juin___s/downloadFile/attachedFile/dos_press_sem_dd.pdf

Developpement_durable.logos.jpg
Pour le bien-être de l’Homme et de la planète…
Le développement durable est « un développement qui s’efforce de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. » définition du rapport Brundland remis à l’ONU en 1987).

Le développement durable repose sur trois piliers : économique, social et écologique. Il implique une vision élargie du bien-être humain, une perspective à long terme des conséquences des activités actuelle et une coopération globale pour parvenir à des solutions viables.

Souvent mal comprise, parfois galvaudée, la définition du développement durable mérite d’être explicitée. Reprenons ici un extrait du rapport de Mme Bruntland, présidente de la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement, Notre Avenir à tous, publié en 1987 : « Le développement durable est un processus de changement par lequel l’exploitation des ressources, l’orientation des investissements, les changements techniques et institutionnels se trouvent en harmonie et renforcent le potentiel actuel et futur de satisfaction des besoins des hommes. (…) C’est un développement qui assure les besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs . »

Développement solidaire
Derrière les mots apparaissent plusieurs notions essentielles. En effet, une modification de notre mode de développement semble inéluctable, depuis que nous avons pris conscience du caractère fini des ressources et des potentialités limitées de la planète. La préservation de l’environnement y trouve tout son sens. Ensuite, ce développement doit être solidaire, respectant les grands équilibres planétaires, mais également l’égalité des chances pour nos enfants d’avoir une réelle qualité de vie. Ainsi, la loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable du territoire de 1999 parle d’un « développement équilibré de l’ensemble du territoire national alliant le progrès social, l’efficacité économique et la protection de l’environnement ».

Développement soutenable
L’expression « développement soutenable », reprenant littéralement la traduction de l’expression Anglo-Saxonne est aussi parfois utilisée. « Soutenable » représente bien l’idée de prise en compte du futur, des générations à venir, de la faune, de la flore, et aussi de la biodiversité dont la réduction a souvent constitué la sonnette d’alarme la plus immédiatement perceptible et compréhensible. « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre. Elle souffre de maldéveloppement, au nord comme au sud, et nous sommes indifférents. La terre et l’humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. Il est temps, je crois, d’ouvrir les yeux. »
Extraits du discours du Président de la République à Johannesburg, le 2 septembre 2002
Penser développement durable au quotidien
Pourtant, les changements, bien qu’indispensables, prendront du temps, nécessiteront l’organisation de phases transitoires. Si certains demandent des arbitrages qui nous dépassent, d’autres dépendent plus directement de notre comportement quotidien, de consommateur, de travailleur, d’habitant, de citoyen. Nous devons nous habituer à « penser développement durable » à chaque étude, à chaque réflexion, à chaque décision. Ce doit être une éthique de l’action, de nos actions. L’Education à l’Environnement est le premier instrument, pour que l’écologie et le développement durable imprègnent l’ensemble des comportements de notre société et deviennent un réflexe de tous les jours, dans la vie de chacun.

La semaine du Développement Durable est la preuve que tous ensemble, collectivités locales, entreprises, associations, citoyens, nous avons pris conscience des enjeux et acceptons les débats nécessaires. Les très nombreuses actions d’éducation à l’environnement proposées par les uns et les autres vont contribuer à cette évolution pour une meilleure qualité de vie de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *