Patrice Decaux, tailleur de pierre par passion

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Copie_de_Jacquo.241.02.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
A 49 ans, Patrice Decaux crée son entreprise de maçonnerie. Il avait depuis trop longtemps, la passion de la taille de la pierre vissée au corps.

article paru dans le Jacquolandin n°241, juin 2008
Directeur de la publication : Emmanuel Couet
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Ce sont les carriers de Lanhélin qui ont transmis à Patrice l’art de tailler la pierre. Savoir choisir le bloc, se positionner pour fatiguer le moins possible, trouver le bon geste et toujours, respecter le fil. Comme son père, Patrice se lance dans la maçonnerie et obtient son CAP. Mais pourtant, la vie en décide autrement et c’est à Citroën – aujourd’hui PSA – que l’homme, originaire de la région de Combourg, fera carrière. Il y entre comme ouvrier en 1978 avant de devenir agent de maîtrise en 1995. « Je n’ai pourtant jamais quitté le marteau ni la truelle. J’avais la passion de la maçonnerie, de la belle ouvrage. J’ai profité d’une restructuration de l’entreprise pour me lancer enfin à mon compte. A 49 ans ! Je n’avais qu’un désir : retrouver ce métier.»

Et depuis le 30 novembre 2007, date où il est devenu artisan, Patrice met les bouchées doubles. Le casse-croûte dans la musette, il part chaque matin joyeux au travail. Les commandes affluent : maçonnerie, carrelage, plaquage : « J’ai déjà un carnet de commandes plein jusqu’à la mi septembre ! Ce sont essentiellement des particuliers qui rénovent, des gens passionnés par l’habitat ancien, qui viennent d’investir dans la pierre et souhaitent conserver l’aspect traditionnel de leur maison, dans les règles de l’art, en privilégiant les matériaux nobles : le bois, la pierre, le schiste. » Patrice intervient essentiellement sur des chantiers de rénovation et réalise cheminées, dallages, terrasses, ouvertures en granit, parfois aussi, des agrandissements de bâtiments. A force de lire, expérimenter, écouter les anciens et observer l’architecture traditionnelle, il est devenu expert dans l’art d’appliquer l’enduit traditionnel : « J’apprécie les enduits à la chaux et au sable que l’on peut pigmenter ou travailler avec des types de sable différents pour des rendus, blanc, ocre, parfois presque rouge. On choisit le grain en fonction de l’aspect que l’on souhaite au final. Je m’efforce d’intégrer les réalisations contemporaines dans le style ancien pour conserver le cachet d’antan. » Parfois, on le contacte juste pour un conseil : « Même si je n’obtiens pas le chantier au final, j’ai au moins le plaisir de savoir que le travail sera bien fait, dans les règles de l’art. » Patrice vit sa passion avec un immense plaisir. Celui de voir que son fils de 15 ans a aussi ce goût pour le bâtiment et est prêt à reprendre le flambeau : « Il ne rate jamais une occasion pour m’accompagner sur les chantiers. Il n’est pas impossible qu’il entre en contrat d’apprentissage. J’aurais alors à mon tour plaisir à le former et lui transmettre ce que j’ai appris. La relève est assurée ! » Tugdual Ruelln.

Patrice Decaux
17 bis, rue du Pas-Hubert à Saint-Jacques
Tél. 06 20 74 80 79 – 02 99 30 48 46

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *