Jean Guillotin, artisan peintre et sportif

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

Copie_de_Jacquo.226.02.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
Jean Guillotin, artisan-peintre, à son compte depuis douze ans, s’installe sur la commune. L’homme, qui est aussi un sportif de haut niveau, a été séduit par la tranquillité de son nouveau lieu de résidence.

article paru dans le Jacquolandin n°226, février 2007
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

La famille a quitté le centre-ville rennais et, depuis quelques jours, les enfants découvrent leur nouvelle école. « Nous avons choisi de vivre dans le quartier du Haut-Bois, confie Jean Guillotin, une zone résidentielle où la voiture est bannie. Aucun bruit. On se croirait à la campagne ! » Jean Guillotin, 38 ans, a découvert le métier chez un artisan de Pacé, tandis qu’il suivait sa formation à l’école de la chambre de métiers à Rennes, route de Lorient. Il a ensuite travaillé chez un fournisseur de peintures avant de s’installer son compte, en 1995, à Trefendel, après quelques emplois temporaires. « Une époque où le secteur du bâtiment ne marchait pas fort, avec un taux de TVA très élevé. Heureusement, la demande n’a depuis cessé d’augmenter. »

En 1998, il s’installe rue de Paris à Rennes et, depuis, l’entreprise ne cesse de se développer. « Je me suis constitué une clientèle de proximité. Je n’avais quasiment plus besoin de prendre un véhicule pour aller travailler : mes chantiers se trouvaient dans les rues voisines de mon domicile ! » Le bouche à oreille fonctionne. Il faut dire que Jean pratique la boxe anglaise et qu’autour des rings, l’on se passe vite le mot. « J’ai participé à de nombreuses compétitions avant de concourir à des championnats en professionnel. J’ai fait ainsi trois tournois de France. Aujourd’hui, c’est un loisir. » L’an passé, Jean décide de quitter son bâtiment, devenu trop petit, et se met en quête d’un nouveau local. Saint-Jacques le séduit. L’entreprise intervient pour des peintures, tapisseries, moquettes, selon les demandes des clients pour des rénovations, des installations ou parfois, des dégâts des eaux. : « J’ai aussi eu l’occasion de réaliser deux plateaux de 400 m² pour le Rectorat et le Cira. Je souhaite bien sûr conserver ma clientèle acquise à Rennes mais, j’aimerais m’installer professionnellement sur la commune et y développer mon activité. Je suis actuellement en recherche de local. J’ai embauché un salarié. Si l’affaire se développe bien, pourquoi ne pas en former un autre…»
Tugdual Ruellan.
Contact : Jean Guillotin – tél. 06 07 85 24 67.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *