Le service éducation – enfance – jeunesse tourné vers l’avenir

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - éducation

Copie_de_Jacquo.206.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
Deux chantiers préoccupent actuellement le service éducation – enfance – jeunesse : l’évolution démographique de la commune et, avec elle, le besoin d’établissements scolaires qui en découle ; et le contrat éducatif local actuellement en cours de redéfinition. Explications avec le directeur, Pierre Grall.

article paru dans le Jacquolandin n°206, avril 2005
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Combien d’enfants seront en âge d’être scolarisés dans les dix prochaines années ? Comment les habitants imaginent l’avenir proche ? La forte demande que connaît actuellement l’école Suzanne Lacore est-elle conjoncturelle ou va-t-elle se poursuivre dans les années à venir ? C’est pour répondre à ces questions et à quelques autres que la ville a décidé de confier une étude à la société rennaise TMO Régions, Territoires – marchés – opinions, pour mieux connaître la situation et établir des prospectives. « Nous constatons actuellement, explique Pierre Grall, une forte poussée sur Suzanne Lacore ; l’ouverture de deux classes supplémentaires est d’ailleurs prévue à la rentrée prochaine. Nous cherchons à recueillir des éléments plus fiables afin d’établir des perspectives à plus long terme. Une inconnue concerne également l’évolution de la population et l’aménagement de la zone de la Courouze. » Une enquête téléphonique va donc être menée auprès de cinquante familles de la commune. « La ville connaît un développement démographique important, notamment dans le quartier du centre-ville, ce qui induit forcément, de nouveaux besoins. Cette étude est réalisée en lien avec la politique de l’habitat de la ville qui connaît actuellement une forte construction de logements et de nombreuses livraisons prévues en fin d’année ». La société proposera avant l’été, une restitution de l’étude sous forme de tableaux informatiques, outils d’aide à la décision, qui seront ensuite utilisés par les services de la ville : « Nous pourrons ainsi mieux observer et mesurer les évolutions afin d’apporter des réponses appropriées en termes de services aux habitants. Faut-il aménager des classes supplémentaires dans les écoles, faut-il construire, faut-il modifier la carte scolaire ? Les résultats de cette étude seront portés à la connaissance de tous. ».

Contrat éducatif local

Concernant le secteur péri et extra scolaire, la ville est en train d’évaluer actuellement le contrat éducatif local avec l’ensemble des partenaires concernés, enseignants, représentants d’associations, équipe éducative chargée du secteur enfance et jeunesse. Rappelons que ce contrat est constitué de quatre axes : • le temps d’enseignement avec un point important sur l’accès à la lecture, en partenariat avec la médiathèque ; la structuration du partenariat avec les enseignants pour mettre en place un dialogue permanent avec les équipes ; • les temps périscolaires : sont évaluées les activités proposées le matin, le midi, le soir. Ce thème concerne l’aménagement des rythmes scolaires et rythmes de l’enfant ; est évaluée tout particulièrement, l’initiative menée à Suzanne Lacore où les enfants travaillent le mercredi matin et disposent du vendredi ou du jeudi après-midi, libéré pour des activités encadrées par des animateurs du Centre de la Lande et de l’Office jacquolandin des sports. Est évalué également, l’accompagnement éducatif scolaire mis en place le soir ; • les temps extra-scolaires avec le centre d’hébergement et l’accueil des 11-15 ans ; • le pôle de responsabilité partagée qui concerne le suivi général, la coordination du contrat éducatif local par l’ensemble des professionnels. « Nous avons confié une mission d’évaluation à la Ligue de l’enseignement, la fédération des associations laïques d’Ille-et-Vilaine, poursuit Pierre Grall. Ces professionnels finissent actuellement de rencontrer les différents intervenants. Nous pourrons alors travailler à la conception du prochain contrat éducatif local qui devrait être signé au début du second trimestre ; il conviendra de définir conjointement les grands objectifs communs et les décliner en actions concrètes. »

La Santé, ta bonne étoile Le Centre régional information jeunesse de Rennes propose, « La Santé, ta bonne étoile ». Un grand chapiteau sera monté les 17 et 18 juin en face de l’EPI Condorcet sous lequel interviendront divers professionnels de la santé afin de guider et informer les jeunes : drogue, alcool, sexualité, image de soi, relations à la famille et à l’environnement. Cette manifestation est organisée en partenariat avec le Planning familial, le collège et le Centre de la Lande. De nombreuses animations seront au programme : tournois de sport, expositions et temps fort le samedi 18 juin, à l’occasion de la fête de la musique avec un grand concert.

Pierre Grall, un sportif expérimenté Pierre Grall, 41 ans, originaire de Concarneau (Finistère) a pris la suite de David Feutelais, aujourd’hui chargé du suivi des contrats dans le cadre de la politique de la ville. Après une formation sportive suivie à l’UREPS, unité de formation et de recherche en éducation physique et sportive, il a passé une maîtrise en administration et gestion des institutions sportives à l’université de Caen, puis un brevet d’état de kayak et de voile. Il a longtemps travaillé dans le milieu associatif dans le Finistère comme directeur d’une école de voile et d’un centre de classes de découverte en presqu’île de Crozon avant de démarrer, en 2001, une carrière dans la fonction publique. Après trois ans et demi à la Ville de Blois comme responsable du secteur périscolaire et extra scolaire, activités avant et après l’école et centres de loisirs a pris la direction du service éducation – enfance – jeunesse le 21 février dernier. J’arive à Saint-Jacques pour occuper cette nouvelle fonction.

Le service éducation – enfance – jeunesse Le service éducation – enfance – jeunesse est chargé de l’organisation des moyens mis à disposition des écoles et, plus largement, du périscolaire (temps avant et après l’école, moment de midi). Il gère une partie logistique comme le ménage et la restauration ; une partie éducative comme la surveillance des enfants, la coordination du « libre aménagé », les temps d’étude, les activités entre le temps scolaire ou l’aide aux devoirs. Dirigé par Pierre Grall, il est constitué de Cécilia Frixon, secrétaire de direction et Christine Vachery chargée de l’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *