L’Epi Condorcet et le centre de la Lande mettent l’Inde en scène

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Copie_de_Jacquo.214.02.jpg St-Jacques-de-la-Lande (35)
A partir du 15 janvier, le centre de la Lande et l’Epi Condorcet mettent l’Inde en scène durant trois mois, révélant un pays aux mille facettes. Découverte du programme d’animations avec Bernard Flahaut…

article paru dans le Jacquolandin n°214, janvier 2006
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Durant trois mois, l’Epi Condorcet sera vêtu des couleurs de l’Inde. Le hall d’entrée prend des allures d’une rue avec son échoppe de thé, son stand de repasseur, son magasin de cosmétiques, sa boutique d’épices. Un peu plus loin, l’on découvre un salon de musique, une cuisine de village, des jouets traditionnels d’enfants, des bijoux et autres tissus brodés, une présentation de Gandhi. Depuis 12 ans, des bénévoles oeuvrent au sein de Créative Handicrafts, une organisation non gouvernementale indienne. Ils présentent, sous forme d’une exposition et d’une rencontre, leur programme de réinsertion de femmes et de scolarisation d’enfants de Mumbai tandis que le Comité d’action et d’entraide sociale du CNRS propose « Visages de l’Inde », une exposition révélant art, musique et spiritualité. « Ce programme, précise Bernard Flahaut, comporte également le spectacle Secrets d’épices, de La Malle Théâtre et le film Bollywood Lagaan. Durant toute cette période, des visites des expositions sont possibles pour les scolaires et les associations. L’idée est de partir à la rencontre de ce grand pays où côtoient richesse et pauvreté, art et musique, et une intense spiritualité. Il s’agit de se sensibiliser à la culture de l’autre, porter un autre regard, agir pour une société pluriculturelle. »

Et aussi… Diverses soirées débats pour découvrir le Rajasthan, Calcutta, « Tradition, modernisme, bien-être », « Le volontariat en Inde ». L’on appréciera les photographies de Georges Dussaud « L’odeur de l’Inde » et celles de photographes amateurs « Invitation au voyage ». L’on pourra aussi s’initier à la cuisine indienne, aux danses de rue avec Kala, à la méditation, la relaxation, au yoga et à l’art du massage, tandis que les habitants des quartiers vous invitent à des animations et causeries conviviales autour du bar à thé. La fête se terminera le 25 mars par le gala humanitaire de l’association Le Volontariat et, les 1er et 2 avril, par le traditionnel carnaval.

TR (programme détaillé disponible dans les commerces et services municipaux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *