Pains du monde dans le four de la Morinais

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Copie_de_Jacquo.207.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
8e Fête du pain
La Ferme de la Morinais s’apprête à fêter sa 8e Fête du pain le samedi 21 mai. Le four sera à nouveau mis en service, selon un savoir-faire ancien et immuable. Les autres pains du monde seront les bienvenus.

article paru dans le Jacquolandin n°207, mai 2005
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Au cœur de l’hiver, on a pensé à faire les fagots. Il n’y a rien de mieux pour raviver le vieux four de la ferme de la Morinais et chauffer à blanc la sole et la voûte qui recevront, le 21 mai prochain, les précieux pains, pétris et cuits avec passion. Fabriquer ensemble et partager ce pain fait désormais partie d’un rituel que l’on ne raterait pour rien au monde. Tradition retrouvée. « La fête est d’abord celle des habitants du quartier de la Morinais, s’enthousiasme Hélène Durand, animatrice. Le matin, on cuit le pain qui sera dégusté le soir, à l’occasion du repas commun. A partir de 14h30, avec le soutien technique d’un boulanger, on fait son pain en famille et tous les enfants sont invités à participer activement à la fête. » A chacun donc de prévoir saladier, farine, torchon et autres ustensiles. Avec l’aide des animateurs et des bénévoles, on s’échange ses trucs, ses recettes. La mémoire fait le reste. Derrière la porte, on entend craquer la croûte. La dégustation est à chaque fois, un instant de bonheur partagé. « L’an passé, poursuit Hélène, cinquante enfants sont rentrés chez eux avec cinquante pains sous le bras ! » Le four, dont l’extérieur a été rénové, est celui de l’ancienne ferme. Il est allumé la veille par une équipe de bénévoles à l’aide d’une vingtaine de fagots. C’est celui-là même qui sert en septembre pour le cochon grillé de la fête du quartier. « C’est une belle rencontre entre les générations autour d’une tradition locale. Bon nombre d’habitants ont conservé le savoir-faire et n’hésitent pas à le transmettre aux plus jeunes. La porte est grande ouverte aux habitants qui souhaitent partager des recettes d’autres pays, des pains différents, des traditions des pays du monde. »

Une braderie est organisée de 9h à 18h. Quelque 70 exposants y participaient l’an passé. Il suffit à chaque exposant d’amener un gâteau et une boisson (barbecue disponible sur place). La fête se termine par un repas commun, à partir de 19h (chacun doit y amener un dessert) et une soirée dansante (participation : 6 euros). TR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *