Un nouveau bâtiment à l’entrée du cimetière de la Martinière

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Copie_de_Jacquo.209.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
L’aménagement du cimetière de la Martinière se poursuit. La touche finale sera apportée prochainement avec la création d’un petit bâtiment, situé juste à l’entrée.

article paru dans le Jacquolandin n°209, juillet 2005
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

« Il aura plusieurs fonctions, explique Gwenola Gainche, ingénieur bâtiment aux services techniques. Il abritera en effet, d’une part, des sanitaires et un local technique sur une surface de 25 m². D’autre part, il proposera un préau pour abriter les collégiens en attente des transports en commun et le public en attente de la mise en bière au cimetière. » Les travaux devraient être terminés au début de l’année 2006, la consultation des entreprises s’effectuant au cours du dernier trimestre de cette année. Un soin particulier est porté à sa conception par Jean-Pierre Cranlas-Descours, architecte-urbaniste de la ZAC de la Morinais. « Le lieu bénéficie déjà d’un aménagement paysager, poursuit Gwenola Gainche. Afin de favoriser visuellement, la liaison entre le collège et l’entrée du cimetière, l’architecte a imaginé des éléments de conception communs comme ce soubassement en pierres de schiste, dans le même esprit que les murs du collège. »

Cimetière. Les aménagements du cimetière touchent à leur fin. « Nous avons profité de la création du cimetière en 1992, rappelle Bernard Bougeard, premier adjoint chargé des finances, administration générale et personnel, pour réfléchir et offrir aux habitants toutes les possibilités d’inhumation qui peuvent exister en respectant le choix des personnes et des familles. Notre volonté est de proposer aux habitants un éventail de possibilités au-delà de l’inhumation traditionnelle, dans le respect des croyances de chacun.» Le cimetière est paysager, agrémenté d’espaces verts et d’allées afin de favoriser la sérénité et le recueillement. Dix-huit cavurnes supplémentaires ont été réalisées, petits caveaux individualisés de cinquante centimètres de côté, enterrés, pouvant accueillir chacun, jusqu’à cinq urnes contenant les cendres des défunts. La dernière tranche de travaux du columbarium s’est achevée. Il est désormais constitué de deux parties, chacune d’entre elle disposant de quinze cases.

Gymnase. Le site de la Martinière connaîtra prochainement de nouveaux travaux avec la construction du gymnase, en bordure de la rue Roger Dodin, dont la livraison est prévue en septembre 2006. Les terrassements seront réalisés dès le mois d’août pour permettre un début de travaux en septembre. Au final, un mur de schiste sera construit afin de relier les différents équipements. TR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *