Une pause au bar-brasserie de la diversité

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

St-Jacques-de-la-Lande (35)
Copie_de_Jacquo.205.02.Bar_la_Pause.jpgOn vient de loin pour boire un verre chez Mostapha Hasbany, que les intimes nomment volontiers, Monsieur Mousse. Il faut dire que le nouveau propriétaire du Bar brasserie restaurant La Pause, installé Cours Camille Claudel, est connu dans bon nombre de quartiers de la métropole.

article paru dans le Jacquolandin n°205, mars 2005
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

L’homme a le sourire facile et la convivialité débordante. Bistrot de la diversité ! Une musique orientale, un air de flûte des hauts plateaux andins, une mélodie d’accordéon diatonique… N’hésitez pas à lui demander un son, une mélodie, un air entraînant. Tel un juke-box vivant, il sort de sous le comptoir, le CD qui vous plaira. On parle ici plusieurs langues et on se comprend facilement parce qu’ensemble, il s’agit de faire la pause.

Mostapha Hasbany est d’origine marocaine et réside en pays de Rennes depuis dix-sept ans. Après avoir suivi l’école hôtelière de Dinard, il a vite mis la main à la pâte, exerçant son art de pâtissier dans les « belles maisons de Rennes », comme il se plaît à le dire avec un infini respect. Puis, il s’est lancé dans la création d’entreprise, ouvrant sa première affaire à Maurepas, dans le quartier du Gros-Chêne, et, quelques années plus tard, une deuxième, rue d’Antrain. « C’est là, qu’en 2002, confie-t-il à voix basse, comme pour ne pas déranger les clients, que j’ai remporté le diplôme d’honneur au concours des Tables étrangères. » Le goût de l’entreprise ne le quitte pas. Dès 1997, il part à l’affût d’une nouvelle opportunité : « J’ai tout de suite cherché du côté de Saint-Jacques, explique-t-il : c’est une petite ville que j’aime beaucoup. Dès que j’ai su l’an passé qu’un commerce se libérait, je me suis porté aussitôt acquéreur et j’ai ouvert La Pause au début janvier. » Après avoir embauché un salarié, qui donne un sérieux coup de main au bar, et une salariée à temps partiel, qui assure le service entre 12h et 14h, il a créé un petit restaurant pizzeria et propose chaque jour, entrées, omelettes, pizzas, grillades, plat du jour, formules ou salades. Le vendredi, il réserve à ceux qui ont pris soin de réserver, un couscous maison, façon marocaine, histoire de partager un morceau de patrimoine gastronomique.

Les débuts sont très progressifs mais Mostapha reste confiant, sachant qu’il faut patienter au moins un an pour lancer une telle activité : « Je retrouve beaucoup de mes amis qui me sont restés fidèles. Je suis prêt à accueillir des jeunes qui seraient intéressés par le métier, leur faire découvrir la cuisine, la pâtisserie, le sens de l’accueil. Je voudrai leur donner l’exemple, leur dire que c’est possible de se lancer et de créer sa propre activité. » TR

Bar brasserie restaurant La Pause
19, Cours Camille Claudel – tel 02 99 35 34 68
ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 21h (restauration le soir sur réservation ; pizzas à emporter ou sur place – commandes de 18h30 à 21h par téléphone).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *