Unis comme les habitants des résidences Aragon

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - habitat

Copie_de_Jacquo.205.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
La société civile coopérative de construction des résidences Aragon é été créée en 1990 pour faciliter l’accession à la propriété. Elle a depuis donné naissance à une association d’habitants…

article paru dans le Jacquolandin n°205, mars 2005
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Entre 1990 et 1993, vingt pavillons, de forme architecturale et de surface identiques, sont construits de part et d’autre du Mail Aragon. Une société civile coopérative de construction voit alors le jour : « Il s’agissait, raconte Patrick Reissier, d’offrir la possibilité d’acheter un lot en coopérative et ainsi, d’avoir accès à la propriété à moindre coût, en évitant pas mal de frais à l’acheteur. » La société, dont six gérants assurent le fonctionnement depuis, a donné naissance en 1997 à une association de résidents dont Patrick Reissier assure la présidence : « La SCC avait permis aux gens de se rencontrer, explique-t-il. Nous souhaitions renforcer ces liens amicaux existants et aussi, pouvoir engager de manière collective des travaux d’entretien et de rénovation des maisons. » Quinze ans après la construction des premiers pavillons, quelques fatigues commencent en effet à se faire sentir. L’association mène alors de main de maître le nettoyage de l’ensemble des façades et n’hésite à ouvrir, en 1999, un dossier de dommage-ouvrage pour changer le mastic de toutes les ouvertures des vingt pavillons.

Démarche citoyenne

L’association Résidence Aragon regroupe aujourd’hui 19 foyers, soit 36 adultes avec 20 enfants. « Nous nous connaissons tous et il y a réellement une bonne ambiance de voisinage. On se réunit au moins une fois par an pour l’assemblée générale. Pas de politique, pas de religion dans nos débats mais davantage le désir de renforcer la convivialité et l’entraide. » Régulièrement sont organisés des apéritifs, des soirées au coin du feu, des visites de sites ou monuments comme le Fort Lalatte ou le Parlement de Bretagne. Depuis l’origine de l’association, c’est Marlène Porte qui, avec son mari, concocte des idées de balades et de randonnées. Avec l’Aire libre, des artistes sont venus conter, chanter directement chez l’habitant. L’association entretient des relations régulières avec les services de la ville, la municipalité ou la direction de l’aéroport. « Nous agissons dans une démarche citoyenne d’amélioration du cadre de vie et de l’habitat. Nous souhaitons rester cette petite passerelle qui favorise le dialogue entre habitants, décideurs et élus. » TR

Contact : Patrick Reissier – tel. 02 99 65 48 37 (secrétaire : Jocelyne Demay ; trésorière : Evelyne Leloutre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *