La fête de toutes les musiques à l’école intercommunale

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Copie_de_Jacquo.198.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
Depuis quelques mois, les élèves ont pris possession de leurs nouveaux locaux à l’EPI Condorcet. Du quatrième étage, du bâtiment flambant neuf, l’on s’époumone, l’on vocalise, l’on s’initie avec bonheur aux joies de la musique et de la pratique instrumentale. Un étage en dessous, et l’on se trouve au studio musique et à l’auditorium pour s’imprégner des instruments et des sons. Un étage au dessus, et l’on peut enregistrer ou pratiquer une activité musicale.

article paru dans le Jacquolandin n°198, juillet 2004
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Tandis que l’on range avec soin, violons, trompettes et saxophones avant l’été, l’équipe de l’école de musique intercommunale peaufine son projet pédagogique de rentrée. L’année qui s’achève a été riche en rencontres et activités. « Nous souhaitons, précisent Lydie Riou, directrice et Pascal Cogez, coordonnateur, que l’école soit un lieu ressources. Il s’agit de favoriser l’accès à la musique au plus grand nombre d’habitants, de développer la pratique collective de la musique, prendre en compte les pratiques amateurs des trois communes pour tisser des liens, faire en sorte que l’école devienne un centre de développement et d’animation, en partenariat avec les centres culturels, permettre enfin, aux adultes de bénéficier d’une formation adaptée. » On a pu apprécier le mois dernier, lors des différents concerts donnés par les élèves et les professeurs, les classes de violon, l’ensemble de jazz, la classe d’orchestre, les concerts de musique de chambre et de musique traditionnelle, les chœurs d’enfants ou les musiques actuelles qui accueillent des élèves intéressés par le rock et la variété : « Nous proposons, poursuit Pascal Cogez, des cours et des ateliers vocaux, basse et guitare électrique, guitare d’accompagnement, claviers… Cette activité ne touche pas moins de 20 % des effectifs de l’école. Un concert sera très certainement programmé l’an prochain.»

Musique sans frontières Toutes les expressions musicales trouvent leur place : le jazz côtoie la musique traditionnelle (bombarde, biniou-koz, accordéon diatonique), les musiques dites « savantes » explorent les pièces du Moyen Age jusqu’à celles plus contemporaines. Le chant se pratique, version moderne, au chapitre des musiques actuelles ; version lyrique au sein d’ensembles vocaux, d’ateliers sur la voix ou de cours de formation musicale. Depuis l’an passé, grâce aux deux enseignants qui circulent dans les écoles, une sensibilisation à la musique est proposée aux enfants de maternelle et du primaire, à raison de huit heures par semaine. Au fil du temps, des liens se sont tissés avec les centres culturels, se concrétisant par des concerts d’élèves et de professeurs. Des rencontres ont eu lieu avec l’EPI Condorcet, sur le thème de l’Amérique latine, avec la présentation par des musiciens de l’école de pièces d’Astor Piazzola ; avec le centre Lucien Herr pour une découverte des structures sonores des frères Baschet et un concert de percussionnistes.

Des nouveautés s’élaborent pour la rentrée prochaine. « Un nouveau système d’apprentissage de la musique assisté par ordinateur permettra, sous forme de jeux, de créations, d’enregistrements, d’apprendre à lire les notes, les rythmes, à construire des gammes. Nous prévoyons aussi un travail avec l’Orchestre national de Bretagne sur des partitions communes avant d’assister à leur concert. Et grâce au matériel d’enregistrement dont nous disposons, nous pourrons bientôt proposer aux élèves d’enregistrer leurs productions afin qu’ils repartent chez eux… avec leur propre CD.» T.R.

Ecole de musique : carte d’identité
L’école de musique est gérée, depuis trois ans, par le syndicat intercommunal qui réunit les communes de Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Saint-Jacques-de-la-Lande et Chartres-de-Bretagne où elle a son siège. Les référents sont les trois adjoints aux affaires culturelles : Noëlle Delisse pour Chartres-de-Bretagne, Yann Texier pour Saint-Jacques et Alain Rouxel, le président, pour Chartres-de-Bretagne. L’équipe est constituée de Lydie Riou (directrice), Pascal Cogez (coordonnateur des activités), d’un secrétariat et de 28 professeurs. L’école rassemble quelque 400 élèves : 200 de Chartres-de-Bretagne, 100 de Noyal-Châtillon et 100 de Saint-Jacques. Elle propose des cours de piano, guitare, saxophone, clarinette, flûte traversière, flûte à bec, violon, violoncelle ou contrebasse (si demande, possibilité d’ouvrir une classe de hautbois à la rentrée). Réouverture : le 27 août.

Pour les nouvelles inscriptions de la rentrée, des fiches sont disponibles à l’EPI Condorcet ou à la mairie (les anciens recevront leur fiche par courrier). Renseignements : école de musique intercommunale – tel. 02 99 35 36 25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *