Rentrée scolaire : 10% d’élèves en plus

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - éducation

Copie_de_Jacquo.200.01.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
865 enfants ont fait leur rentrée en septembre dernier dans les quatre écoles que compte la ville : deux groupes scolaires, une école maternelle et une école élémentaire. Tour d’horizon avec Annie Malardé, adjointe à l’éducation et à la jeunesse, Laurence Bernard, responsable du service scolaire et David Feutelais, direction de la solidarité.

article paru dans le Jacquolandin n°200, octobre 2004
Directeur de la publication : Daniel Delaveau
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland

Un mois après la rentrée scolaire, c’est l’heure d’un premier bilan. On note pour les quatre écoles, une augmentation des effectifs de 10 %. Ils étaient 762 l’an passé ; ils sont cette année, 865. « L’ouverture de nouvelles classes nous a permis d’accueillir de jeunes enfants arrivant sur la commune. Heureusement ! Il nous reste à régler la question des enfants qui atteignent l’âge de 3 ans en début d’année et pour qui, bien souvent, les modes de garde spécialisés s’arrêtent ; ce type d’accueil est de plus en plus remis en cause par l’Education nationale. C’est un problème car il y a une demande forte des familles pour scolariser ces jeunes enfants. » On note certaines disparités des effectifs d’un établissement à l’autre. Les élus envisagent d’initier une réflexion pour une répartition plus harmonieuse : « Les enjeux sont de mieux répartir les effectifs tout en conservant une mixité sociale ; nous souhaitons associer les partenaires de la communauté éducative à cette réflexion. » Concernant les enfants des gens du voyage, la ville s’engage dans un principe de fidélisation : « Les enfants reviennent d’une année sur l’autre dans la même école afin de faciliter leur intégration. » Un enseignant spécialisé intervient sur plusieurs écoles de la circonscription. Même si sa résidence administrative est située à l’école Eugène Pottier, il peut répondre aux demandes particulières des enseignants des écoles de la circonscription. Par ailleurs, deux nouvelles intervenantes, agents territoriaux spécialisés dans l’école maternelle, sont arrivées sur la commune pour accompagner les enseignants. Plusieurs travaux ont été réalisés récemment : « Nous sommes dans une amélioration permanente des locaux sur un rythme qui s‘étale tout au long de l’année. Nous allons mettre l’accent sur les gestions d’accès en informatique afin que chacun bénéficie d’un environnement qui corresponde à son usage. »

Cette année verra l’évaluation du contrat éducatif local, signé en mai 2000. Les objectifs principaux visent à contribuer à la réussite scolaire des enfants, aider à l’épanouissement, favoriser l’accès au plus grand nombre aux pratiques culturelles, artistiques et sportives, en s’appuyant sur les équipements EPI Condorcet, médiathèque et Aire libre, encourager l’apprentissage et l’exercice de la citoyenneté, développer la mise en cohérence des lieux et des activités sur les temps péri-scolaires et extra-scolaires, organiser les échanges inter-quartiers. « Cette évaluation nous permettra de faire le point ensemble, vérifier et partager notre vision du territoire en matière éducative, définir un projet éducatif local avec peut-être des sujets nouveaux, sur lequel nous nous engagerons avec les partenaires. »

Tour d’horizon…

Ecole de la Croix-verte. Les effectifs sont stables avec 139 élèves. L’équipe est constituée de Mmes et MM. Cardin, Delecour, Desmoucelle, Courselaud, Gergaud, Rozé et Barbe. Concernant les travaux, il a fallu cet été remplacer la chaudière et faire quelques aménagements. Sont prévus l’aménagement d’un jardin au cœur de la cour et d’une salle informatique.

Ecole Eugène Pottier. Les effectifs sont stables avec 202 élèves. L’équipe a connu quelques mouvements ; elle accueille cette année Marielle Brunet, Claire Delacourt, Laurence Faure, Jean-Marie Fur, Françoise Havard, Marc Hamonic, Ludovic Lecroc et Jean-Pierre Marquer. Les conditions d’accueil de la garderie ont été améliorées (peintures intérieures et bientôt, réfection des sols et changement de mobilier).

Ecole Gabriel Peri. Les effectifs augmentent avec 135 élèves (20 enfants en plus). Une classe maternelle supplémentaire a été ouverte. La garderie bénéficie d’un nouvel aménagement. L’équipe est constituée de Mmes et MM. Briant, Langlais, Losq et Bertin. Une nouvelle enseignante, Nelly Gassin, a rejoint l’équipe pour s’occuper de la nouvelle classe.

Ecole Suzanne Lacore. Les effectifs augmentent avec 389 élèves répartis dans 14 classes (60 enfants en plus). Deux nouveaux enseignants rejoignent l’équipe ; deux nouvelles classes sont créées en maternelle et en élémentaire. L’équipe, dirigée par Monique Maret accueille cette année Anne Douard, Pascalie L’Haridon-Ricard, Céline Virolet, Nelly Kopp, Stéphanie Maréchal, Karine Malabeuf, Valérie Ricard, Mickaël Pautonnier et Sylvie Senhadji. L’école est le siège administratif du Réseau d’aide spécialisé aux enfants en difficulté, dont les enseignants rayonnent sur la moitié de la circonscription : L’Hermitage, le Rheu, Vezin-le-Coquet, Saint-Gilles est Saint-Jacques. L’équipe est constituée de Anne Mascot, Christine Le Colloëc et Nathalie Nupied.

Monique Maret, nouvelle directrice de Suzanne Lacore
Monique Maret a pris, à la rentrée dernière, la direction de l’école Suzanne Lacore. Après avoir commencé sa carrière à Rennes en 1971,elle est devenue directrice de l’école de Retiers en 1976. De 1980 à 1990, elle a exercé dans l’Orne en Normandie avant de revenir en Ille-et-Vilaine en 1991. Après une année à Acigné, elle est devenue directrice de l’école maternelle Clemenceau à Rennes. « J’avais envie de vivre une nouvelle expérience de direction, dans une grosse école, confie-t-elle. Les premières impressions sont très bonnes même si j’ai encore beaucoup de choses à découvrir ! Je poursuis bien sûr les axes du projet d’école engagé jusqu’en 2006. Je souhaite valoriser les aspects d’éducation civique, les règles de savoir-vivre et de citoyenneté. » Monique Maret n‘intervient pas directement dans l’enseignement et peut se consacrer entièrement à la direction.

Le Collège signe une convention avec l’aéro-club
L’aéro-club de Rennes Ille-et-Vilaine organise une formation, brevet d’initiation à l’aéronautique, destinée aux adolescents et adultes. Jusqu’alors dispensée au lycée Coët-Logon à Rennes, elle le sera désormais au collège Jean Moulin, chaque mercredi après-midi. « C’est un bon moyen de sensibiliser les élèves au pilotage et aux métiers de l’aéronautique, confie le principal, Jean-Jacques Moigne, Nous venons de signer une convention. Des contacts privilégiés s’établissent par ailleurs avec l’aéroport, la Chambre de commerce et d’industrie et Météo France. » Les élèves de 4e et 3e, ont pu ainsi récemment visiter le chantier de la nouvelle tour de contrôle. Ils participeront également au forum des métiers de l’aéronautique. Avec Météo France, une station météo sera prochainement installée au collège: « Les experts nous aideront au recueil et à l’interprétation des données. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *