Traumatisés crâniens : le retour au travail possible

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

1992.04.10.OF_dep_35.traumatisme.photo.jpgChaque année, 180 000 Français sont victimes d’un traumatisme crânien. Les séquelles qui en résultent restent méconnues, y compris de la part de personnes appelées à les apprécier. C’est le cas des membres des Cotorep, commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel. C’est à leur intention qu’une journée était organisée jeudi à l’Ecole nationale de santé publique à Rennes.

article paru dans Ouest-France (Ille-et-Vilaine), 14 avril 1992
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *