Les élèves des deux îles chantent Belle-Ile-en-mer et Marie-Galante

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - éducation

Belle_Ile_avec_Laurent_Woulzi.photo.jpgCollège Michel Lotte à Belle-Ile-en-mer
L’émotion était à son comble ce dimanche 25 mars lorsque Laurent Voulzy a entamé sur le quai du Palais, à l’occasion du départ de la Transat, sa fameuse chanson Belle-Ile-en-mer Marie-Galante, accompagné d’une chorale de 420 personnes dont 80 adultes de deux chorales de Belle-Île-en-mer et 36 élèves de Marie-Galante.

article paru dans Bloc Notes en ligne (Rectorat académie de Rennes), 1er avril 2007
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
Belle_Ile_avec_Laurent_Woulzi.pdf

« Voilà une vingtaine d’années que divers partenariats sont nés entre les deux îles, confie le principal Thibault Millier. C’est ainsi que les élèves de 4e des deux îles entretiennent une correspondance écrite via internet dans le cadre de l’opération collège ambition réussite avec le collège de Saint Louis à Marie-Galante en Guadeloupe. » En prévision du départ de cette course transatlantique, les élèves du collège se sont lancés dans une démarche de création de chansons, accompagnés par une artiste morbihannaise, Fabienne Marsaudon, et Michel Precasteli, pianiste et arrangeur. « Une première rencontre a eu lieu en février dernier, réunissant quelque 600 jeunes des écoles maternelles et primaires, collèges et lycées public et privé, l’espace jeunesse. Huit chansons ont ainsi vu le jour au cours d’ateliers de création culturelle et ont donné lieu à deux représentations en mars. » Toutes évoquent les « Gens des îles » ; certaines mélancoliques, d’autres sont joyeuses. Parallèlement, les enfants de Marie-Galante créaient leurs chansons, accompagnés de compositeurs antillais. « Il s’agissait de favoriser le chemin de partage et de rencontre entre les deux populations. Nous avons fourni un programme à chaque école avec les différents textes. Chacune a répété de manière individuelle en février. Début mars, un chef de choeur passait dans chaque école pour harmoniser l’ensemble. »

Dans chaque soute, une petite boîte

Fin mars, la fête se prépare. Trente-six élèves de Marie-Galante séjournent sur l’île bretonne, accueillis par les familles des collégiens et du comité de jumelage. Une exposition sur leur vie quotidienne est présentée aux jeunes collégiens. Le vendredi 23 mars, Laurent Voulzy offre un spectacle aux gens des îles : 3000 spectateurs sont conquis par la gentillesse de l’artiste. Laurent Voulzy invite des enfants à monter sur scène pour l’accompagner et clôturer le spectacle. Le dimanche, dans la matinée, les élèves, de la grande section de maternelle à la 3e, sont invités à visiter les bateaux et rencontrer les skippers qui s’apprêtent à joindre Marie-Galante. Dans les soutes, chacun des 27 concurrents a pris soin de ranger « la petite boîte » : « Nous avions proposé aux enfants de Belle-Île d’envoyer un cadeau à des correspondants potentiels de Marie-Galante. Des bidons étanches de six litres ont été distribués. Charge à chacune de les remplir à sa guise, sans dépasser 1,5 kg. » L’initiative séduit les habitants de Belle-Ille-en-mer ; les enfants sont vite rejoints par le curé, l’amicale des pompiers, la gendarmerie, le Trésor public, l’association de gymnastique, l’association du printemps des poètes… Les petites boîtes ont ainsi traversé l’Atlantique et fait des heureux à l’autre bout du globe… Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *