Lycée de Brech (Morbihan) en attente d’une labellisation de Lycée des métiers

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - formation

lycee_Auray__4_.JPGLycée Bertrand Duguesclin à Brech
Le lycée Bertrand Duguesclin de Brech, non loin d’Auray, est en phase de labellisation de Lycée des métiers. Objectif : promouvoir les métiers d’art et renforcer le lien avec l’entreprise.

article paru dans Bloc Notes,
le magazine du Rectorat de l’académie de Rennes, mars 2006
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2006.03.Bloc_notes.55.01.pdf

lycee_Auray__2_.JPGlycee_Auray__3_.JPG Le Lycée Bertrand Duguesclin accueille 400 élèves dont bon nombre sur des filières spécialisées en communication graphique,.en ébénisterie (sculptures sur bois, restauration de meubles anciens) et en tapisserie d’ameublement avec options garniture et couture-décors, « Le projet de labellisation Lycée des métiers couvre ces trois filières, reconnues métiers d’art, confie le proviseur Didier Ménager. Nous souhaitons désormais rendre officiels la qualité du travail, la spécialisation de l’établissement et obtenir un label reconnu par les professionnels et les partenaires institutionnels. » Le projet a vu le jour en septembre 2004. Peu de temps après, un comité de pilotage s’est constitué afin de transmettre au rectorat le cahier des charges académiques. Un audit s’est ensuite déroulé dans l’établissement les 8 et 9 décembre 2005, en présence de M. Bobon, IEN, Mme Le Roy et M. Provost de la DAET, avec le soutien de plusieurs artisans, invités à donner leur avis sur le fonctionnement du partenariat avec l’établissement. « Il nous faut renforcer le lien avec l’entreprise, poursuit M. Ménager, notamment par le biais de conventions qui facilitent l’accueil en stage des élèves, tout au long de l’année. Nous avons affaire à de toutes petites entreprises, disséminées dans tout le Grand Ouest, sans aucune organisation représentative et il nous faut aller à leur rencontre.» Le label Lycée des Métiers devrait être décerné très prochainement. Le projet s’accompagne également d’une démarche qualité initiée avec le Conseil régional de Bretagne pour améliorer la qualité de l’accueil des élèves dans les ateliers de l’établissement scolaire.

lycee_Auray__5_.JPGlycee_Auray__6_.JPG

Points de vue d’artisans…
Plusieurs professionnels ont été sollicités pour participer à l’audit dans les trois branches concernées par la labellisation Lycée des métiers : ébénisterie d’art, tapisserie d’ameublement et communication graphiste.

Cécile Baycard, dirige l’agence conseil de communication et de publicité Mot à Mot à Lorient. Voilà plusieurs années qu’elle entretient d’étroites relations avec le lycée Bertrand Duguesclin, accueillant régulièrement deux à trois stagiaires chaque année. Particulièrement impliquée, elle participe au jury d’examen des bacs professionnels : « Le lycée s’est engagé dans une véritable démarche de qualité et nous autres professionnels, devons soutenir une telle initiative. Il est largement temps de valoriser ces filières professionnelles, riches d’apprentissage, d’expériences concrètes et de savoir-faire technique, qui ont été trop longtemps discréditées. »

Pascal Guillouzouic, est ébéniste et restaurateur de meubles anciens depuis 18 ans à Muzillac : « La démarche est un plus pour les élèves qui vont se retrouver demain sur le marché du travail. Trop souvent encore, les jeunes qui se présentent pour une embauche éventuelle n’ont pas forcément la formation nécessaire en matière d’ébénisterie et restauration. Le métier évolue très vite et les enseignants ne sont pas toujours informés des nouvelles techniques. Cette démarche de labellisation y participe, offrant aux jeunes le bon cursus de formation et assurant un lien entre la formation et le secteur professionnel. »

Yannick Chesnais, ébéniste et restaurateur aux Fougerets : « J’ai été agréablement surpris que le lycée me demande de participer à cet audit et c’est bien volontiers que j’ai accepté. Il devrait y avoir davantage de liens entre les établissements scolaires, centres de formation et les professionnels. Adapter la formation aux réalités du terrain est pour moi essentiel et cet audit nous a permis d’évaluer précisément les besoins de part et d’autre. »

Tugdual Ruellan

lycee_Auray__7_.JPGlycee_Auray__8_.JPG

lycee_Auray__9_.JPGlycee_Auray__10_.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *