En prise directe avec l’art contemporain à l’IUFM de Vannes

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - arts

2005.12.Bloc_notes.54.01.photo.jpg.JPGIUFM de Vannes
André Scherb, artiste et formateur à l’IUFM de Vannes, a fait de la galerie, créée il y a une dizaine d’années, un lieu d’échange et d’exposition permanent d’art contemporain.

article paru dans Bloc Notes n°54, décembre 2005
le magazine du Rectorat de l’académie de Rennes, décembre 2005
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2005.12.Bloc_notes.54.01.pdf

André Scherb a la fibre artistique. L’ancien organisateur d’expositions, dont certaines au Grand Palais à Paris, peintre à ses heures, devenu formateur à l’IUFM de Vannes, a voulu transmettre aux étudiants sa passion. Pour qu’eux aussi sachent susciter la rencontre avec leurs futurs élèves. « La galerie existait, se souvient-il. J’y ai installé un fonctionnement régulier pour qu’elle soit, tout au long de l’année, un lieu de débat et d’échanges. Il s’agit de favoriser le développement d’une attitude vis-à-vis des œuvres, au-delà de la simple information, de susciter chez chacun, individuellement et collectivement, le désir de produire du sens. »

La galerie est située à la porte d’entrée de l’établissement. Une fois par an, elle présente une exposition d’œuvres choisies parmi la collection du Frac Bretagne, Fonds régional d’art contemporain. Les tableaux sont choisis par le comité de sélection, constitué d’étudiants dont l’art est la thématique dominante de leur cursus de formation. « Ils se trouvent ainsi confrontés aux vraies contraintes d’un commissaire d’exposition, de l’accrochage des tableaux jusqu’à l’accueil du public, obligés de s’informer, d’argumenter leur choix avant de se rendre à Châteaugiron, siège du Frac et d’apporter les toiles. Puis, ils réalisent un document de communication, mis à disposition du public, des journalistes et des classes invitées à visiter l’exposition. » La galerie accueille également des œuvres d’artistes de l’Artothèque de l’inspection académique du Morbihan, de peintres de la région, de professeurs, jeunes artistes de l’Ecole d’art de Lorient ou prêtées par le domaine de Kerguéhennec et l’association « L’art dans les chapelles ». Toutes les expositions sont libres d’accès, ouvertes aux habitants et enseignants qui sont invités à les découvrir ensuite avec leurs classes. A chaque fois, un carton d’invitation, représentant l’une des œuvres exposées, annonce l’exposition.


Un projet particulier a été proposé cette année, travail autonome accompagné. Dans le cadre de leur formation, les étudiants sont invités, à l’issue une rencontre collective, à entamer deux par deux, un travail sur une œuvre. A eux de se documenter, de l’analyser et de concevoir un document de présentation. A eux ensuite d’imaginer les effets que l’œuvre peut induire auprès d’élèves afin d’élaborer une situation pédagogique, expérimenter en atelier et mettre en application au cours d’un stage. « Le projet est pleinement ancré au sein de la formation. Il apporte une ouverture culturelle à l’ensemble du public qui fréquente l’IUFM, tant au niveau des professeurs de lycées et collèges (formations PLC) qu’au niveau des formations continues ou celles du premier degré. » Une prochaine exposition en novembre accueillera les œuvres d’Yves Bergeret, poète plasticien. « Le projet déclenche des enthousiasmes, des rejets, du débat. Il engage une perception qui va au-delà du simple jugement personnel. On entre dans les œuvres pour chercher en chacun ce qui nous amène à formuler un avis. Connaître l’œuvre et ainsi mieux se connaître pour échanger. » Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *