Les élèves incitent les habitants de Belle-Île à économiser l’eau

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement durable

2005.12.Bloc_notes.54.04.photo.jpgCollège Michel Lotte du Palais à Belle-Île
Belle-Île a souffert cette année, plus que jamais, d’une pénurie d’eau. Dans le cadre d’un projet d’éducation à l’environnement et au développement durable, les élèves de 6e du collège Michel Lotte du Palais ont fait parvenir aux habitants une charte du « bon utilisateur de l’eau ».

Légende-photo : les élèves de 6e du collège Michel Lotte ont réalisé une exposition et une charte de bonne utilisation de l’eau qui a été diffusée à l’ensemble des habitants.

article paru dans Bloc Notes n°54
le magazine du Rectorat de l’académie de Rennes, décembre 2005
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2005.12.Bloc_notes.54.04.pdf

« L’eau douce est rare et précieuse à Belle-Île car elle vient des précipitations et est stockée dans trois barrages. Selon les années, les précipitations sont plus ou moins importantes. Or, nous consommons de plus en plus d’eau. » Les termes de ce message, accompagnés de recommandations formulées par les élèves de 6e du collège, sont parvenus en juillet dernier dans l’ensemble des boîtes aux lettres de l’île, accompagnés d’un courrier du président de la communauté de communes. « Sans en faire les ambassadeurs de nos inquiétudes, souligne le principal Thibault Millier, nous souhaitions intéresser les élèves à un sujet environnemental qui concerne particulièrement les îliens, surtout en période d’accueil touristique, mais également l’ensemble de la population mondiale. »

L’équipe enseignante a alors élaboré une démarche pédagogique sur le thème de l’eau s’intégrant au programme de manière transversale. Avec Sylvie Gauthier-Lefêvre (histoire-géographie), Virginie Bonheme (SVT), Béatrice Courregeolle (arts plastiques), Jacques Lelin (anglais), Hubert Martin (documentation), ont ainsi été abordés la géographie et le cycle de l’eau, les problématiques posées par la sécheresse dans le monde, l’histoire de la conservation et l’adduction de l’eau sur l’île avec la venue de l’ancien responsable du syndicat. L’enseignement s’est trouvé enrichi tout au long de sorties organisées en partenariat avec la Maison de la nature de Belle-Île. Les travaux ont donné lieu à une exposition publique présentée en juin lors de semaine du développement durable en Bretagne. « A cette période, expliquent les enseignants, la situation commençait à devenir critique et l’eau était un réel souci. Nous avons alors proposé aux enfants d’écrire une charte de bonne utilisation de l’eau afin de leur faire prendre conscience du rôle personnel qu’ils peuvent tenir dans cette recherche de développement durable et de l’influence qu’ils ont vis-à-vis de leur famille et de leurs proches. » Séduite par l’initiative, la Communauté de communes, qui venait d’acheter 100 000 m3 d’eau à la communauté d’agglomération du Pays de Lorient et d’en assurer la livraison par bateau, a spontanément proposé de l’expédier à l’ensemble des îliens. A deux reprises, la Caisse régionale du Crédit agricole primait le projet dans le cadre des trophées de la vie locale.

« Nous ne savions pas que nous pouvions un jour manquer d’eau, confient les enfants. Nous avons réfléchi aux moyens de l’économiser et à la maison, nous avons demandé à nos parents, nos frères et sœurs, de faire attention. Par exemple, d’arroser les plantes avec un arrosoir plutôt qu’avec un tuyau, de se laver les dents avec un gobelet rempli d’eau plutôt que de laisser couler le robinet, de passer moins de temps sous la douche. » La réflexion se poursuit depuis la rentrée dernière autour du tri sélectif, de l’élimination et de la valorisation de déchets. Y compris au sein de l’établissement scolaire.

Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *