S’initier aux énergies renouvelables : un lycée dans le vent !

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement durable

2004.12.Bloc_notes.50.03.photo.jpgLycée Félix Le Dantec, Lannion
Toujours à l’affût d’innovation pour ses élèves, le Lycée Félix Le Dantec à Lannion a mis en place en juin dernier, une plate-forme pédagogique dédiée aux énergies renouvelables.

article paru dans Bloc Notes n°50 le magazine du Rectorat de l’académie de Rennes, décembre 2004
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2004.12.Bloc_notes.50.03.pdf

L’appel d’offres retient tout de suite l’attention du proviseur, M. Falezan. « Il s’agissait, se souvient-il, de mettre en place une plate-forme pédagogique destinée à la formation aux énergies renouvelables pour les élèves de BTS électrotechnique ; une initiative dans le cadre de l’accord pluriannuel Edéa (énergie, déchets, air) 2000 – 2006, mis en place entre le Conseil régional de Bretagne et l’Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, et de la convention tripartite qui lie ces organismes à EDF.» Quatre professeurs se lancent dans l’aventure. « La question des énergies renouvelables et, d’une manière générale, celle du développement durable, est aujourd’hui incontournable, affirme l’un d’entre eux, Frédéric Lozé. Or, elle était peu abordée jusqu’à présent dans notre enseignement. C’est une compétence que les élèves doivent désormais acquérir, un plus pour leur insertion professionnelle. »

De l’électricité maison !

Les caisses arrivent un beau matin au milieu du lycée. Ensemble, professeurs et élèves découvrent le contenu et le mode d’emploi : huit modules solaires photovoltaïques pour une surface de plus de 7 m² ; une éolienne d’une capacité de 750 watts ; quatre batteries de 12 volts ; des enregistreurs de données (anémomètre, sondes de température) reliés à un système d’acquisition sous PC ; enfin, un kit eau chaude solaire de 4 m² et un ballon de 200 litres à appoint électrique. Les pales de l’éolienne ne tardent pas à claquer au vent au-dessus des toits du lycée, fournissant une énergie électrique couplée à celle produite par les cellules photovoltaïques. « Nous produisons de l’énergie renouvelable qui est utilisée directement dans l’établissement ; les élèves savent qu’elle sert à alimenter les lampes de leur salle de cours ou leurs ordinateurs. Nous allons maintenant développer des applications pédagogiques autour des technologies de l’énergie, et serons en mesure à la rentrée prochaine, de présenter une formation spécifique à nos étudiants. » Quatre autres lycées ont rejoint le club qui s’est créé, animé par le Ciele – espace Info énergie : Maupertuis à Saint-Malo, Saint-Joseph à Lorient, Vauban à Brest et Le Likès à Quimper. « Ce club, précise Michel Martinat, inspecteur d’académie, a pour objectifs essentiels l’échange de savoir-faire, la mutualisation des expériences réalisées et des exploitations pédagogiques, la mise en commun des données recueillies. Il bénéficie de l’appui logistique et technique de l’ENS de Cachan, antenne de Bretagne. Les données recueillies sur les matériels pourront être mises à disposition, via l’internet, pour une exploitation dans les autres établissements de l’Académie. » Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *