Un forum en Drôme – Ardèche donne la parole aux employeurs

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Rhône Alpes. « Le but de ce forum proposé le 16 novembre dernier à Valence, coordonné par le PDITH, les services de l’Etat, le service public de l’emploi, Cap emploi et les partenaires sociaux, explique Pierre Moulin, coordinateur du PDITH Directh 26, était de donner la parole aux employeurs afin qu’ils témoignent de leur engagement, en faisant part de leurs réussites mais aussi des écueils. »

Article paru dans Agefiph Infos n° 58, janvier 2007
Directrice de la publication : Claudie Buisson
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

Mme Bobillon, responsable des ressources humaines à EOVI (Arpica et Mutuelles de la Drôme) a présenté les nombreux métiers proposés par son entreprise dans le secteur de l’assurance, des services aux personnes, tout en posant les contraintes et les réalités liées à l’insertion professionnelle. M. Faure, responsable des ressources humaines de l’hypermarché Leclerc, à Bourg-lès-Valence a présenté une stratégie ouverte et coordonnée en matière d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés. Pour Mme Naud, responsable des ressources humaines à la mairie de Saint-Paul-les-Trois-Châteaux (Drôme), « même si une importante préparation et sensibilisation est menée en amont, c’est l’élu qui au final décide, surtout dans les petites collectivités. D’où l’importance de sensibiliser les élus. » M. Raymond, directeur de l’hôpital psychiatrique public Le Valmont à Montéléger (Drôme), employeur d’une équipe de 700 personnes, a présenté l’action qu’il met en place afin d’être en conformité avec la loi.

Nouveauté cette année : une présentation de métiers méconnus. Quelque 80 personnes ont ainsi découvert les métiers des centres d’appel, des banques et des travaux publics. Les ateliers étaient animés par des représentants d’entreprises de l’association Idées. « Il y a souvent, poursuit Pierre Moulin, un écart entre les attentes d’une entreprise, la réalité d’un métier et les capacités des personnes. Le but était de présenter, de manière très concrète, la nature de ces métiers peu connus, les conditions d’exercice et les compétences attendues. » De mini-forums étaient aussi organisés autour des métiers du bâtiment et travaux publics, transport-logistique, industrie, sanitaire et social, services aux personnes, agriculture et espaces verts, fonction publique territoriale, métiers de bouche-restauration. Enfin, les visiteurs avaient à leur disposition de nombreux stands tenus par l’Agefiph et ses partenaires. L’occasion, d’une part, d’inciter les entreprises à mettre en place des plans d’action en faveur de salariés handicapés. Et d’autre part, d’informer les personnes handicapées sur Handicompétence pour leur permettre d’accéder à une formation qualifiante. Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *