Un taxi accessible aux personnes en fauteuil à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2006.04.Agefiph_Infos.55.05.photo.jpgRégis Barrault, 43 ans, crée son activité de taxi à Châteauneuf-sur-Loire dans le Loiret. Grâce au soutien de l’Agefiph, il bénéficie d’un véhicule accessible aux personnes handicapées.
De bonne heure ce matin, le taxi de Régis Barrault s’est garé devant le domicile de Dominique, jeune handicapé se déplaçant en fauteuil. Pas de temps à perdre ! Il faut traverser Châteauneuf-sur-Loire et se rendre dans la structure hospitalière pour les soins de kinésithérapie programmés. Grâce aux suspensions à air, le Peugeot 807 se baisse et se place quasiment au niveau du trottoir tandis que la rampe d’accès se déploie. En à peine cinq minutes, Dominique a pris place, confortablement installé dans le véhicule. Trois rues plus loin, Régis Barrault fait halte chez une personne âgée qui souhaite aussi bénéficier de la course. S’installer sur le siège passager est un jeu d’enfant grâce au fauteuil avant qui sort du véhicule, tourne et se baisse pour accueillir la dame, sans effort.

Article paru dans Agefiph Infos n° 55, avril 2006
Directrice de la publication : Claudie Buisson
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2006.04.Agefiph_Infos.55.05.pdf

Régis Barrault, 43 ans, a créé son activité de taxi adapté aux personnes handicapées en janvier dernier. Après moult péripéties… « A l’âge de 16 ans, se souvient l’ancien cuisinier, j’ai eu un accident de mobylette au cours de mon apprentissage. Une voiture m’a coupé la route et j’ai eu le fémur brisé. J’ai travaillé pendant 17 ans mais il m’était de plus en plus difficile de rester debout durant de longues heures. » Alors Régis tente d’autres aventures professionnelles. En 1994, il créé une entreprise de transport de colis. L’activité se développe et grâce au soutien de Ohé-Prométhée Cap Empoi, il embauche une dizaine d’employés dont plus de la moitié sont reconnus travailleurs handicapés. En 1999, à cause d’une forte concurrence, il est contraint de déposer le bilan. Il trouve un emploi de chauffeur-liveur mais, quatre ans après, l’entreprise ferme ses portes. C’est du côté de sa passion, les randonnées en moto et side-car, que va germer le nouveau projet professionnel : « J’avais l’occasion, avec des amis, de participer à des manifestations nommées Jumbo-run, des balades en side-car pour des enfants handicapés. J’ai réalisé combien il y avait de besoins de services pour le transport des personnes handicapées. »

En 2004, Régis passe son permis taxi et sollicite la Boutique de gestion pour l’accompagner dans son projet. Le nombre de taxis sur Châteauneuf est déjà conséquent mais la ville accepte néanmoins de créer une nouvelle licence. Grâce au soutien de l’Agefiph, le véhicule est acheté, équipé d’une boîte de vitesse automatique pour réduire les tensions sur la jambe gauche. Parallèlement, Régis recense tous les établissements médico-sociaux, sociaux, hospitaliers et les associations du Loiret pour les informer. « Six entretiens ont été proposés à M. Barrault afin de l’accompagner dans son étude de marché et la réalisation de son budget prévisionnel, confie Nathalie Raffini, directrice de la Boutique de gestion. Les obstacles administratifs ont été nombreux mais il a réussi à les dépasser. C’est pour nous une démarche exemplaire. » L’activité démarre sur les chapeaux de roue : « Je propose des déplacements dans tout le département, voire toute la France. Les personnes peuvent parfois être remboursées de leurs courses s’il s’agit de soins car je participe au maintien à domicile. Je peux aussi simplement proposer une course pour aller au cinéma, sortir chez des amis. Ce que je voulais c’était éviter un transport en bétaillère. Accueillir les gens dans un beau véhicule. » Tugdual Ruellan

Contact : Régis Barrault
06 08 00 35 84 ou 02 38 58 50 66.

Les services à la personne en plein développement
La loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » place la personne handicapée au cœur des dispositifs, renforce l’accès à l’autonomie dans tous les actes de la vie quotidienne, le retour et l’intégration au monde ordinaire, la vie en communauté. Il est ainsi prévu, dans les années à venir, la création d’environ 800 000 emplois pour les services à la personne. « L’une des problématiques actuelles concerne la formation de ces personnes, confie Alain Bony, coordinateur du projet européen Equal Les Temps pour vivre ensemble dont les objectifs s’intéressent à cette question. Depuis quelques semaines, un agrément départemental suffit pour proposer des services aux personnes sur l’ensemble du territoire national. De nombreuses entreprises privées s’apprêtent ainsi à proposer leurs services. Il ne faudrait pas pour autant sous-estimer les associations, partenaires locaux, réseaux de solidarité existants prêts à apporter un service de proximité à la personne handicapée ou à la personne âgée. Les partenariats doivent se renforcer afin d’apporter aux Maisons départementales des personnes handicapées les ressources nécessaires et répondre, entre autres, aux besoins des entreprises en matière de conciliation des temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *