Bleu-Blanc-Cœur : une agriculture à vocation santé

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - agriculture

2009.04.Armor_n_471.Bleu-blanc-coeur.photo.jpgVoilà plusieurs années que l’Association Bleu-Blanc-Cœur, basée à Combourtillé près de Fougères, se bat pour une agriculture à vocation santé, respectueuse de l’homme, du sol et de l’animal. Elle vient d’être reconnue au niveau national et inscrite au nouveau Programme de nutrition santé.
photo : Christian Le Lavandier, producteur de porcs à Pleugriffet (Morbihan)

Association Bleu-Blanc-Cœur – La Messayais – 35210 Combourtillé
Tél. 02 99 97 60 54 – site : www.bleu-blanc-coeur.com

Article paru dans Armor Magazine n°471, avril 2009
Rédactrice en chef : Anne-Edith Poilvet
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2009.04.Armor_n_471.Bleu-blanc-coeur.pdf

Jean-Pierre Pasquet, éleveur et co-président de l’association, n’était pas peu fier ce 24 février, en signant au salon de l’agriculture la charte d’engagements nutritionnels en présence des ministres Roselyne Bachelot et Michel Barnier : «Cette reconnaissance ouvre une nouvelle avancée dans le domaine de l’alimentation. C’est en effet la première démarche certifiée par le programme national qui concerne les produits animaux : viandes, produits laitiers, œufs… C’est aussi la première fois que le ministère de la santé demande à un signataire de produire « plus » alors qu’il est généralement demandé de produire « mieux ».

La santé commence dans l’auge des animaux et passe par nos assiettes. Bleu-Blanc-coeur, avant-gardiste sur le sujet, en a fait depuis des années la large démonstration scientifique : « En réintroduisant des sources végétales traditionnelles et riches en oméga 3 dans l’alimentation des animaux comme l’herbe, le lin, la luzerne, le lupin, explique le scientifique Pierre Weill, co-président de l’association, nous offrons des produits naturels, savoureux, bons pour la santé et la planète. » Forte de ces convictions, l’association a su mobiliser l‘ensemble de la filière : « Producteurs, transformateurs, éleveurs, distributeurs, consommateurs et scientifiques sont ici réunis de manière collégiale, estime Christian Le Lavandier, producteur de porcs à Pleugriffet. Nous avons enfin les preuves objectives, scientifiques qui permettent de valider nos choix d’éleveur. Nous pouvons désormais attester aux consommateurs des faits observés et prouvés. » Regonflée, Bleu-Blanc-Coeur va désormais mettre les bouchées doubles : « Nous devons en effet, poursuit la responsable Nathalie Kerhoas, assurer d’ici à quatre ans, sous logo Bleu-Blanc-Cœur, 12% de la production bovine nationale, 9% de la production porcine, 6,5% de la production laitière, 3,5% la production d’œufs, multiplier par deux le nombre de produits portant notre logo. C’est un véritable challenge que nous devons tous relever au sein de nos filières. »
TUGDUAL RUELLAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *