Initiative Emploi : un guichet unique dans les Côtes-d’Armor

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

1996.03.Agefiph_Infos.10.02.photo.jpgVoilà quatre mois que le guichet unique Initiative emploi est opérationnel dans les Côtes-d’Armor. Selon la nature des demandes, dix numéros de téléphone répartis entre les chambres de métiers, de commerce et d’industrie, l’Urssaf et l’ANPE, sont accessibles aux chefs d’entreprise, artisans, commerçants et professions libérales qui souhaitent embaucher un salarié, dont éventuellement une personne handicapée.

Article paru dans Agefiph Infos n° 10, mars 1996
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1996.03.Agefiph_Infos.10.02.pdf

C’est Dominique Le Liard qui répond au téléphone du boulevard Clemenceau à Saint-Brieuc, siège de l’Urssaf. Elle a enregistré près de deux cent cinquante appels durant le premier mois. « Le guichet unique est en fait le point d’entrée d’un réseau de compétences, explique le directeur, Guy Mascart. Nous servons de relais pour conseiller les gens et les mettre en relation avec le bon interlocuteur. Une démarche qui va dans le sens des simplifications d’embauche, comme la déclaration unique, en place depuis le mols de janvier, qui remplace les onze formalités nécessaires auparavant!

Le bon renseignement à portée de main Qu’il s’agisse de fiscalisation, d’allégement des charges, d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise, de préretraite ou d’aides à l’embauche, les chefs d’entreprise sont sûrs d’y trouver le bon renseignement. Le guichet ne se substitue pas pour autant aux structures administratives existantes : celles-ci conservent leurs missions d’information, d’instruction et assument la responsabilité des decisions : « Le recrutement proprement dit n’est pas de la compétence du guichet unique : nous remettons aux employeurs un formulaire du dépôt d’offre d’emploi qui est télécopié à l’agence locale. »

Les Freins à l’emploi doivent disparaître ! Toutes les formalités peuvent aussi être remplies par le biais du Minitel – code 3614 Embauche 22 10.13 F la minute) – après avoir demandé un numéro de code confidentiel. Les « guichetiers » ont reçu une solide formation, durant laquelle est intervenue l’AGEFIPH. « Depuis la mise en place de ce guichet, nous pouvons également aider à réaliser les contrats d’actes a l’emploi, poursuit Dominique Le Liard, les contrats de formation, d’apprentissage, les déclarations d’embauche, les demandes d’immatriculation, d’exonération de charges, d’adhésion à un service médical du travail… autant de formalités qui peuvent parfois être un frein à l’emploi. »  URSSAF. Saint-Brieuc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *