Un nouveau service pour les déficients visuels du Grand Ouest

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

1995.12.Agefiph_Infos.09.01.photo.jpgBRIGITTE est mariée et mère de trois enfants. Elle vient de perdre la vue à la suite d’un accident. Elle a également perdu son travail de secrétaire dans une petite entreprise de la région d’Angers. Pour réapprendre à vivre et inventer les nouveaux gestes de la vie quotidienne, il lui fallait partir au centre de Marly-le-Roi, l’un des deux établissements en France proposant une rééducation pour adultes. « Par chance. elle n’habitait qu’a 4 kilomètres de notre centre, raconte le directeur de l’institut Montéclair d’Angers, Francis Guiteau. A titre exceptionnel, nous l’avons accompagnée durant six mois à son domicile pour lui apprendre a se déplacer, se repérer et s’organiser. Sans qu’il soit nécessaire pour autant de quitter la famille, avec le risque de perturber un équilibre affectif. Aujourd’hul, elle est rassurée et peut envisager de trouver à nouveau un travail… »
Trois établissements unis pour une réponse globale. C’est pour faire face à de telles situations qu’est né, avec le soutien de l’AGEFIPH, le projet de service Interrégional de soutien à l’insertion, d’accompagnement en milieu ordinaire de travail et de suivi socioprofessionnel des déficients visuels. A l’origine de cette Initiative, les équipes de trois établissements, animées des mêmes convictions : le centre éducatif rural de La Villeneuve-Sainte¬Odile (Côtes-d’Armor), le service d’éducation et de rééducation à domicile pour aveugles et amblyopes de Laval (Mayenne) et l’Institut Montéclair d’An• gers (Maine-et-Loire).

Article paru dans Agefiph Infos n° 9, décembre 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1995.12.Agefiph_Infos.09.01.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *