EGEE : une expérience au service de 220 créateurs d’entreprise bretons

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Voilà maintenant plus de quatre ans qu’un partenariat efficace s’est établi entre l’AGEFIPH et EGEE. L’idée de mettre en rapport les chefs d’entreprise de petite taille et les cadres retraités qui désiraient transmettre leur savoir-faire et rester ainsi utiles à la société, est née en 1979 dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dès 1982, le mouvement s’est étendu à tout le territoire national. Ils sont aujourd’hui plus de 2 600 à intervenir bénévolement en France, pour des missions ponctuelles d’audit. d’assistance ou de formation…

Article paru dans Agefiph Infos n° 7, juillet 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1995.07.Agefiph_Infos.07.01.pdf

Des conseils dénués de toute notion marchande
L’AGEFIPH sollicite régulièrement les conseillers EGEE. En Bretagne, une convention a été passée entre les deux organismes : « soit pour des missions d’expertise et de suivi de créations d’entreprise par des travailleurs handicapés. explique Jacques Bruneau, délégué régional de l’AGEFIPH, soit pour le suivi d’opérations visant à rapprocher le milieu protégé et le milieu ordinaire. » Depuis trois ans, 220 dossiers de créateurs d’entreprise ont pu ainsi étre examinés, ainsi que cinq dossiers concernant des entreprises de travail protégé. Près d’une trentaine de conseillers, cadres et responsables d’entreprise retraités ont été amenés ainsi à se spécialiser, intégrant les particularités du handicap et les modalités d’intervention de l’AGEFIPH. « Nous intervenons en quelque sorte à la manière d’écoutants, de suggérants, confie Michel de Marsilly. délégué régional EGEE en Bretagne. Nos conseils sont Indépendants et dénués de toute notion marchande ». Les actions d’EGEE sont exclusivement réservées aux entreprises. associations ou organismes qui ne peuvent pas, pour des raisons financières, s’adresser au secteur marchand du conseil. A chaque fois, le conseiller examine le projet sous ses aspects comptable, juridique, commercial. organisationnel et Informe l’instructeur de l’AGEFIPH. EGEE fait aujourd’hui partie du réseau européen de bénévolat économique, lancé à la fin de l’année 1987. Ce sont ainsi quelque 5 000 conseillers européens qui sont à la disposition des PME et PMI souhaitant étendre leur activité hors du territoire national. « Le conseiller connaît bien l’environnement local, explique Jacques Bruneau. Il apporte l’expérience et la sagesse que lui ont donné les ans d’une longue pratique professionnelle ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *