Grafic Bretagne pour la formation qualifiante en milieu ordinaire

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

1995.03.Agefiph_Infos.06.01.photo.jpgChaque année en Bretagne, 80 jeunes déficients intellectuels sont aptes à suivre un contrat d’apprentissage dans un centre de formation. C’est ce que révélait une enquête menée en 1992. A condition, cependant, que les jeunes puissent bénéficier d’un accompagnement individualisé. Pour prouver que l’accès à une formation qualifiante pour ces jeunes était possible, une trentaine d’établissements spécialisés des quatre départements bretons ont créé GRAFIC BRETAGNE, avec le concours de l’AGEFIPH, du Conseil régional et de la CRAM de Bretagne. Une Initiative Importante en France lorsqu’on sait que 73% des personnes handicapées ont un niveau de formation initiale inférieur ou égal au certificat d’études primaires et que 53% d’entre elles recherchent des emplois de faible niveau de qualification. « Nous proposons à des jeunes en situation de handicap ou d’inadaptation d’accéder à une formation qualifiante, explique Daniel Bredoux, directeur de GRAFIC BRETAGNE, ceci par le biais d’un contrat d’apprentissage au cours duquel nous développons une pédagogie adaptée, une intervention éducative, sociale et thérapeutique, un soutien actif auprès du maitre d’apprentissage ».

Article paru dans Agefiph Infos n° 6, avril 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1995.03.Agefiph_Infos.06.01.pdf

Quarante-quatre jeunes bénéficient actuellement du dispositif mis en place il y a un an et demi, en partenariat avec les CFA. Ils sont répartis dans dix-huit métiers différents. « Une fois le contrat signé, constate Daniel Bredoux, les jeunes reprennent confiance et développent leurs capacités d’apprentissage. Beaucoup ont vécu des échecs scolaires. Entrer dans une démarche d’apprentissage, c’est obtenir un statut de salarié et s’inscrire, comme les autres, dans un parcours de formation valorisant ». Une journée par semaine, les jeunes se retrouvent à Rennes, Vannes, Lorient, Morlaix, Saint-Brieuc, Quimper ou Dinan. Avec un formateur, sont passés en revue tous les acquis de la semaine. Chacun bénéficie d’un soutien individualisé et peut ainsi franchir les étapes de la formation. Une intervention médico-éducative peut également avoir lieu en fonction des difficultés psychologiques rencontrées ou de la nécessité d’un suivi social.

Bien intégrés dans les Formations pratiques
L’objectif prioritaire demeure l’insertion professionnelle. GRAFIC BRETAGNE assure un suivi régulier avec les employeurs. « Ce sont en général de petites entreprises issues du monde artisanal. D’emblée, les responsables ont accepté de jouer le jeu. Notre fonction consiste à assurer le lien entre le CFA et l’entreprise. L’employeur doit pouvoir compter sur notre soutien en cas de difficultés«. La date de l’examen est proche désormais. « C’est la partie théorique qui Impressionne le plus les jeunes, Juste avant le mois de juin, nous leur proposerons une semaine de regroupement pour dédramatiser l’examen. Mais finalement, plus que le CAP, c’est le parcours de formation qui compte. Les jeunes sont valorisés par le fait d’évoluer dans le milieu ordinaire et sont en général bien Intégrés dans les formations pratiques. Tout ce qu’ils auront acquis durant ces deux ou trois années auprès de leur patron et de leurs camarades, c’est autant de gagné pour leur insertion dans la vie… »

Contact : 0299 87 54 00. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *