Le travail intérimaire favorise l’insertion des travailleurs handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

1995.10.Agefiph_Infos.08.04.photo.jpgDans 45 % des cas, les missions débouchent sur un contrat de travail
« LE CONTRAT de travail temporaire est une formule souple et adaptée aux personnes sans emploi depuis plusieurs années, explique Jean-Christophe Ambroise, chargé de mission Ecco. Il peut agir comme tremplin pour réapprendre progressivement à travailler, à se confronter à nouveau aux règles de l’entreprise. » C’est en avril 1988 que la société de travail temporaire Ecco lançait pour la première fois une « mission handicapés », en collaboration avec l’AGEFIPH.

Article paru dans Agefiph Infos n° 8, octobre 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1995.10.Agefiph_Infos.08.04.pdf

« Nous avions constaté, explique Marie-Agnès Mestraud. chargée de la coordination nationale, que de nombreuses entreprises manquaient de professionnels, tandis que beaucoup de personnes handicapées, compétentes, se trouvaient sans emploi… Nous nous sommes donc attachés à mettre en relation les entreprises avec ces personnes qualifiées. .! »

Mission initiatives emploi » se développe en Europe
Deux ans plus tard, l’action s’étendait sur l’ensemble du territoire, tant en métropole que dans les départements d’outre-mer, grâce à un réseau de dix-neuf chargés de mission et grâce au soutien de l’AGEFIPH. Devenue cette année « Mission initiatives emploi » elle s’est développée en Espagne, au Portugal et en Belgique. L’an passé, ce sont mille quatre-vingt-quinze travailleurs handicapés qui ont pu ainsi profiter des services de la Mission Ecco, pour près de quatre mille interventions. Il s’agit dans la plupart des cas de handicaps physiques légers (55 %) ou sensoriels (40 %). « Notre argumentation se base sur les qualités et les compétences des personnes handicapées. Le travail temporaire a connu des périodes difficiles. Il se porte plutôt bien actuellement, ce qui est un indicateur de la reprise économique. Dans les mauvaises périodes, comme en 1993, on n’a noté qu’une baisse de 2 à 3 % en ce qui concerne les travailleurs handicapés. » Manpower a rejoint l’initiative d’Ecc0 en lançant II y a trois ans une opération pour les Intérimaires handicapés. « Nous avons réalisé une plaquette d’information, expliquent Janine Gaucher et Alain Louesdon, responsables de cette opération. Nous n’avons pas de mission spécifique mais sommes à la disposition de nos clients et de nos agences pour répondre à toutes leurs questions. » La société signe cinq cents à six cents contrats chaque année pour des personnes handicapées. Favorisant « une Insertion progressive », le travail intérimaire est une forme de travail fréquemment utilisée par de nombreux partenaires médico-sociaux. Il est aussi une porte ouverte â un emploi plus durable : dans 45 % des cas, les missions débouchent sur des contrats de travail à durée déterminée ou Indéterminée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *