Reconversion professionnelle réussie à la Sofivo en Mayenne

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Reclasser – Une réussite de DIRECTH 53
Avenir assuré pour l’ancien conducteur d’installation
La SOFIVO, société rattachée à la Compagnie laitière européenne, regroupe vingt usines dans la Manche et la Mayenne, spécialisées dans la fabrication de produits alimentaires pour animaux. C’est dans l’une d’entre elles, à Pontmain, que Jean-Luc Lesage a eu un accident du travail en 1992. « J’étais salarié depuis une dizaine d’années, au poste de conducteur d’installation, explique-t-il. Cet accident m’a laissé d’importantes séquelles visuelles ». L’entreprise envisage alors très rapidement la reconversion de Jean-Luc Lesage à un poste de magasinier gestionnaire. « Notre établissement n’a pas pour habitude de licencier son personnel en raison de restrictions médicales, affirme le directeur, Serge Boucard. Nous avons voulu mettre toutes les chances de notre côté pour réussir ce reclassement ».

Article paru dans Agefiph Infos n° 6, avril 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1995.03.Agefiph_Infos.06.02.pdf

Système informatique adapté et formation
Un bilan situationnel est alors proposé à Jean-Luc Lesage au centre du Pàtis¬Fraux, en Ille-et-Vilaine, pour évaluer ses compétences et définir les besoins de formation. Gràce à un système informatique adapté et à une formation dans le cadre du maintien dans l’emploi, financés par l’AGEFIPH, Jean-Luc Lesage peut reprendre le travail en septembre 1994. « Avec l’ouverture des frontières et la charge de travail supplémentaire qu’elle occasionnait, nous avions pu détacher l’un des deux salariés du service magasinier gestionnaire aux expéditions. Jean-Luc Lesage pouvait donc intégrer ce nouveau poste », précise Serge Boucard.

__ Eviter de traiter les situations en urgence__
Ce souci de maintien dans l’emploi s’inscrit dans le cadre du programme départemental de la Mayenne, mis en place depuis 1992, en collaboration avec l’AGEFIPH. Il fédère, autour de DIRECTH 53, les médecins du travail, le service social et les médecins conseils de la CPAM, la MSA, la COTOREP ainsi que des représentants d’employeurs et de salariés. Tous soulignent l’importance d’intervenir le plus en amont possible de la reprise de travail et d’éviter de traiter les situations en urgence. « Cette nouvelle fonction exercée par Jean-Luc Lesage ne peut être une fin en soi, poursuit le directeur, mais bien une étape. Nous souhaitons qu’il ait les mêmes chances d’évolution dans notre entreprise que tout autre salarié. Après avoir étudié son reclassement immédiat, nous nous projetons désormais sur son avenir professionnel. Il pourrait évoluer rapidement vers la fonction de comptable… » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *