« Handiciper » en Normandie : la métallurgie veut croire dur comme fer à l’insertion

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

La Chambre Syndicale des Industries de la Métallurgie de Rouen et de Dieppe (CSIMARD) rassemble 87 entreprises. Elle a créé en 1992 Handiciper, pour favoriser l’insertion et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées. « Handiciper s’est engagé à développer l’insertion directe au sein des entreprises », explique M. Croguennec, assistant coordonnateur, chargé d’étude. « L’assistance permanente des experts tels que des juristes, des ergonomes ou des conseils en recrutement, accompagne les entreprises dans la recherche et la mise en oeuvre des solutions appropriées à leurs besoins ». Déjà, plus de 25 actions d’insertion, de prévention et d’aménagement sont achevées ou en cours.

Article paru dans Agefiph Infos n° 1, mars 1994
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
1994.03.Agefiph_Infos.01.03.pdf

Avant de se lancer dans l’action, la CSIMARD a tout d’abord dressé un « état des lieux », en envoyant un questionnaire aux entreprises et en examinant la déclaration annuelle de 85 établissements de la métallurgie de plus de 20 salariés. Un plan d’action a ensuite été conçu, adaptable selon la conjoncture économique et l’état de l’embauche au sein de la branche professionnelle. Une première hypothèse prévoyait une insertion de 149 personnes en deux ans, dans les entreprises des industries métallurgiques des arrondissements de Rouen et de Dieppe. Une seconde prévoyait une garantie relative d’emploi aux personnes handicapées. Vu le contexte économique difficile, l’action de Handiciper a dû en 1994 se réorienter de façon prioritaire vers la prévention du handicap et les actions de maintien à l’emploi, tout en favorisant l’insertion directe. Un partenariat s’est mis en place avec les médecins du travail et les assistantes sociales. « L’action de Handiciper », poursuit M. Croguennec, « apparaît fondamentale pour sensibiliser les entreprises aux problèmes du handicap, faciliter leurs démarches d’insertion chaque fois qu’elles sont possibles. Malgré la morosité qui touche largement le secteur, l’action doit être prolongée,, enrichie de notre expérience et de l’analyse de nos difficultés » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *