A Redon, les demandeurs d’emploi ont l’AIDE

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - insertion

NVI_n_30__1__photo.jpgNée en 1989 à Redon, l’association d’intervention pour demandeurs d’emploi (AIDE) met en relation chômeurs et entreprises. Elle s’oriente aujourd’hui vers l’intérim d’insertion. « Je me suis senti accueilli, confie Stéphane. Depuis ma sortie de l’école, je n’avals pu trouver qu’un CES à la Ville pour nettoyer un bois. Et plus rien… L’Aide. c’est vraiment une bonne chose : je travaille dans ma partie en faisant de l’entretien de jardins pour des particuliers. En attendant de trouver un travail qui dure… ». Stéphane est qualifié dans le peuplement forestier. Ne trouvant pas d’emploi, il est allé, il y a un mois, frapper à la porte de l’Aide, à Redon, une association intermédiaire d’aide aux chômeurs.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 29, novembre 1995
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_30__1_.pdf

Ils sont 600 à avoir ainsi utilisé les services de l’association l’an passé, soit quelque 91 000 heures de travail proposées à des personnes en difficulté. Les demandes viennent à 57 % des entreprises. essentiellement pour des travaux de bâtiment ou de manutention. Elles viennent aussi des mairies, des particuliers ou des associations pour du soutien scolaire, du ménage, des gardes d’enfants ou des petits travaux d’intérieur. Née au début de l’année 1984, l’association redonnaise a donné naissance au mouvement national des associations intermédiaires. aujourd’hui coordonné par la Coorace.

« Il y avait d’un côté des gens qui avaient du travail à donner, se souvient Geneviève Guyon. De l’autre, des gens qui avaient besoin d’un travail, mais surtout d’une reconnaissance sociale. Il fallait un intermédiaire…. Sur les six cents personnes accueillies en 1994, soixante ont trouvé un emploi. Aujourd’hui reconnues, les associations entendent passer une vitesse supérieure : « Nous n’avons pas le droit de placer un salarié plus de trois mois dans une entreprise, explique le responsable Yves Achard. Nous avons donc imaginé un autre type d’organisme : la structure d’intérim d’insertion. Baptisée « Inter S 35 », cette nouvelle organisation verra bientôt le jour en Ille-et-Vilaine. Elle pourra offrir alors un véritable statut d’intérimaire avec tous ses avantages : couverture sociale plus intéressante, prime en fin de contrat, possibilité d’une formation professionnelle… « Notre association intervient juste pour un coup de main. Il ne s’agit pas pour nous d’être en concurrence avec les artisans. Mais nous devons tout mettre en oeuvre pour que la personne se retrouve dans le circuit économique. Notre objectif reste l’insertion professionnelle durable… »

Aide (association d’intervention pour demandeurs d’emploi)
1, rue du Tribunal 35600 Redon. Tél. 02.99.71.20.62.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *