Maison Jan Brito : la tradition de l’imprimerie à Pipriac

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - patrimoine

NVI_n_29__1__photo.jpgLa maison de Jan Brito a ouvert ses portes à Pipriac, en hommage à ce calligraphe-imprimeur du XVe siècle, enfant du pays, sans doute le premier Breton imprimeur. On peut y découvrir de nombreux documents et du matériel traditionnel d’imprimerie. On peut aussi, depuis le mois de janvier, s’initier à la calligraphie française et à la gravure, aux côtés d’artistes compétents et passionnés.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 29, juillet 1995
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte et photos : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_29__1_.pdf

Voilà bien longtemps que les cris des enfants avaient quitté la cour de la petite école de Pipriac. Mais depuis quelques mois, une nouvelle vie emplit le bâtiment qui accueille désormais la Maison Jan Brito. La commune a redécouvert il y a quelques années, cet enfant du pays, né en 1420. Un monument a été élevé en son honneur et une association est née, encouragée par la commune, la commission historique de Bretagne et la fédération des imprimeurs. Madeleine Guillonnet. enseignante d’histoire au collège de Maure-de-Bretagne a accepté d’en prendre la présidence. « Nous voulons faire de cette maison, un endroit vivant. explique-t-elle. Nous avons tout d’abord cherché à recueillir du matériel de typographie délaissé. Nous souhaitons transmettre tous les savoir-faire autour du livre, promouvoir des rencontres d’artisans, de chercheurs, tout en associant les scolaires. Pourquoi ne pas lancer un centre de documentation et peut-étre aussi rééditer des ouvrages anciens ? » Déjà, de belles pièces sont entrées au musée, dont bon nombre prêtées par le musée de l’Imprimerie de Nantes. Anciens ouvriers du livre et autres artisans ont retroussé leurs manches et n’hésitent pas à prêter main forte pour remettre en service l’ancien outil de travail. Les recherches sur Jan Brito se poursuivent. Certains de ses ouvrages sont visibles à la Bibliothèque nationale de Paris et au Musée universel de l’imprimerie de Mayence. Des liens de plus en plus étroits se tissent entre Pipriac et Bruges. en Flandre. où s’est installé l’imprimeur au Moyen Age. Les amoureux du livre, de l’encre et du beau se sont mis à suivre les pas de Jan Brito. Celui que l’on nommait là-bas Jan Bortoen, dit Jan le Breton.  Contact Maison Jan Brito. 35550 Pipriac. Tél. 99.34.62.79

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *