Sculptures éphémères de Florence Bachala sur la plage de Saint-Malo : land art ou sand graff

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - arts

2009.04.25.Balade_a_St-Malo__pointe__22_.JPG

Samedi 24 avril 2009, les promeneurs ont découvert, du haut des remparts de Saint-Malo, la sculpture éphémère de Florence Bachala, signée « Flochon » avec une invitation à la rejoindre sur son site « www.creationflochon.com ». Telle une sculpture Nazca du désert péruvien, l’oeuvre ne se découvre que du ciel. Intention gratuite, offerte au visiteur, invitation au voyage, vite, avant que la marée montante n’efface la trace laissée dans le sable.
Florence Bachala travaille habituellement le verre et le plomb à Dinan dans les Côtes d’Armor.

Contact : Florence Bachala alias Flochon – tél. 06 23 21 00 31
Courriel : f.chabada@orange.fr
Site internet : www.creationflochon.com
Photos : Tugdual Ruellan

2009.04.25.Balade_a_St-Malo__pointe__25_.JPGFlorence Bachala alias Flochon : « Un après-midi du mois de juin 2006, je me trouvais en compagnie d’enfants sur la plage du Mole à Saint-Malo et pour les occuper j’ai choisi de dessiner sur le sable pour changer des châteaux de sable ou des circuits de coureurs cyclistes. Je me suis pris au jeu et comme il n’y avait pas de cadre défini, la plage étant une grande feuille format presque illimitée, j’ai laissé libre cours à mon imagination pour réaliser une grande fresque. Cette technique a trotté dans ma tête et je suis retournée sur la plage pour pratiquer ce que maintenant j’appelle le «SANDGRAFF».

2009.04.25.Balade_a_St-Malo__pointe__28_.JPGCette pratique est un doux mélange de dessin, de yoga (respiration, concentration), d’art martial (mouvement du corps), porté sur la visualisation et mémorisation d’une représentation graphique réalisé sur un très grand espace. Après 2 ou3 heures, parfois plus de pratique, je me sens vidée et en même tant régénérée. Chaque fresque me permet d’approfondir la méthode du Sandgraff que j’ai par hasard mis au point. D’un jeu d’enfance est néecette discipline qui ne se prend pas au sérieux.

2009.04.25.Balade_a_St-Malo__pointe__31_.JPGLe plaisir de partager avec les passants curieux est très enrichissant. Mais faire des dessins monumentaux sur le sable n’est pas une mince affaire et il faut réunir plusieurs paramètres (météo, marées, humidité du sable…) Munie d’un manche de balai, je calligraphie, grave le sable dans un instant éphémère car la marée aura vite fait d’effacer cette fresque. On pourrait considérer que cet art éphémère se rapproche du Land art. »

2009.04.25.Balade_a_St-Malo__pointe__32_.JPG

6 juin 2009, sur la même plage : le yin et le yang
Florence Bachala : « Nouvelle technique pour ce motif Yin-Yang. Lorsque je suis arrivée sur la plage , la mer avait laissé des paquets d’algues. En voyant ce cadeau de Dame nature, j’ai décidé d’inclure ces algues dans ma fresque. Ainsi pour ce dessin très simple a réaliser j’ai mis 4 heures 30 à le mettre en place car il m’a fallu charrier le goémon et j’ai dû remplir une soixantaine de paniers. C’est très physique ! Pour le blanc, j’avais apporté de la farine mais je n’en avais pas suffisamment pour contraster avec le noir des algues. Je crois que je vais chercher un « boulanger sponsor » lorsque j’aurai de grandes surfaces a colorer en blanc ! Suite au prochain épisode… »
2009.06.06.Yin___yang__1_.JPG2009.06.06.Yin___yang__2_.JPG

UN DERNIER AVANT L’ETE 2009…

Voici le dernier sandgraff de la saison. Il est temps de laisser la plage aux touristes. Je serai de retour en septembre. Je vous souhaite un été ensoleillé. A bientôt Florence.

2009.06.24__1__-_photo_Flochon-reduit.JPG2009.06.24__2__-_photo_Flochon-reduit.JPG

2009.06.24__3__-_photo_Flochon-reduit.JPG2009.06.24__4__-_photo_Flochon-reduit.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *