Le code a changé : haro sur les clichés de Bretagne !

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

Une fois encore, la Bretagne se trouve brocardée, piteusement caricaturée dans le dernier film de Danièle Thompson, écrit avec son fils Christopher. On y trouve pourtant de fameux comédiens comme Dany Boon, Marina Foïs, Karin Viard, Patrick Bruel… onze personnages en représentation lors d’un dîner très urbain au beau milieu de la fête de la musique. On passe en revue, avec talent, les malaises de ces couples fatigués de quiproquos, de jeux de rôle – de trop de coquilles Saint-Jacques – de mensonges qui rythment leur quotidien comme dans une Commedia del Arte. Quel dommage d’y découvrir, une fois encore, une Bretagne vue de Paris, qui pleut – mais qui s’abrite sous son ciré jaune de marin-pêcheur – qui s’alcoolise – mais tente de se soigner à renfort de publicité – qui se marie au son du biniou. On aimerait rire – nous avons aussi le sens de l’humour – mais ces clichés décalés n’enrichissent en rien le propos. Non, direz-vous : pas les Bigoudènes en costume traditionnel ? Si, la mise en scène de la carte postale est totale. Madame Thomson, nous devons vous faire une confidence qui va certainement vous attrister mais savez-vous que nous envisageons sérieusement de carreler nos sols en terre battue, bitumer nos chemins de terre et ranger nos sabots au placard…

Article paru dans Armor Magazine n°471, avril 2009
Rédactrice en chef : Anne-Edith Poilvet
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
2009.04.Armor_n_471.Le_code_a_change.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *