La Maison de pays a ouvert ses portes à Montauban-de-Bretagne

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement local

NVI_n_62__2__photo.jpgLa Maison de pays de Brocéliande a été inaugurée le 20 juin 2003 par Henri Plagnol, secrétaire d’Etat à la reforme de l’Etat. Elle ambitionne de rapprocher les services publics des citoyens et de fédérer les initiatives et projets locaux.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 62, octobre 2003
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Franck Hamon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_62__2__.pdf

« Dans la perspective d’un développement multipolaire, les élus ont opté pour Montauban-de¬Bretagne, l’un des bourgs-centres du pays, situé à proximité de la quatre voies Rennes–Saint-Brieuc, explique le directeur, Fabrice Kaluzny. Ils souhaitaient également valoriser le patrimoine existant plutôt que de construire un bâtiment neuf. » La Maison de pays rassemble aujourd’hui les services administratifs de la communauté de communes de Montauban-de-Bretagne. ceux du du pays, qui comprend cinq communautés de communes (Bécherel, Monfort-sur-Meu, Montauban-de-Bretagne, Saint-Méen-le-Grand et Plélan-le-Grand), mais aussi quelques services de proximité intervenant sur le territoire comme la mission locale ou la plate-forme d’initiative locale. Le visiteur trouve, au rez-de-chaussée, un espace de documentation et d’information sur le pays. « Cet espace est complété par la maison touristique de Plélan-le-Grand et un espace d’information, sous forme de panneaux, qui seront installés sur l’aire de services de Saint-Gilles sur la nationale 12 », poursuit Fabrice Kaluzny.
Autre bonne nouvelle, un contrat de pays a été signé entre l’État, la Région et le pays de Brocéliande. Il ouvre l’accès à un financement de 2,75 millions d’euros pour des actions prioritaires d’ici à 2006 ainsi qu’une convention avec le Cnasea (Centre national pour l’aménagement des structures d’exploitation agri cole) dans le cadre du programme européen Leader +, permettant à 28 communes de bénéficier d’une enveloppe de 1,31 million d’euros pour valoriser les ressources naturelles et culturelles. Le pays tiendra ses assises le 7 novembre : l’occasion de valoriser les initiatives locales par la remise des Broceliants d’or.
Tugdual Ruellan.
Tél.: 02 99 06 32 45.

Une réhabilitation soignée
Le manoir de la Vilie-Cotterel, riche demeure du XVIIe siècle, a retrouvé son charme d’antan. Les architectes, Maryvonne Rigourd et Isabelle L’Hiault, se sont efforcés de lui redonner sa silhouette d’origine en restituant notamment un fronton et des gerbières stylisées. Enduits de terre et badigeon de chaux, boiseries du rez-de-chaussée et sol en marbre rénovés, carreaux de terre cuite récupèrés dans les anciennes chambres des combles… Nous avons tenu compte du cadre architectural existant et des techniques anciennes de construction pour la nouvelle Maison du pays de Brocéliande : « L’ancienne aile nord de la propriété, qui a été désolidarisée du manoir, abrite la communauté de communes, expliquent les architectes. Un traitement très contemporain de la façade, avec du cuivre, lui donne un air de modernité. L’aménagement intérieur de ce bâtiment, en l’absence d’intérêt patrimonial fort, a été traité de façon plus classique. L’aile sud, qui présente les traces des états les plus anciens, fera l’objet d’une deuxième phase de travaux pour un usage qui reste à préciser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *