La compagnie Prana en résidence au Canal à Redon

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - arts

NVI_n_55__3__photo.jpg
Sobriété et élégance. Le corps de Brigitte Charaignier s’anime. La danse ouvre sur l’univers sacré des dieux indiens. La danseuse est l’une des rares artistes occidentales â maitriser le Mohini Attam, une danse féminine du Kérala (Inde du Sud). Avec son compagnon, Michel Lestréhan, spécialisé dans le théâtre dansé Katha-kali et l’art martial Kalarippayatt, ils ont créé en 1995, la compagnie Prana. Depuis, ils partagent leur temps entre Rennes, où ils résident, et l’Inde, où ils poursuivent leur quête de rencontres : « Nous avons vécu dix ans en Inde, raconte Michel Lestréhan. Nous y avons rencontré beaucoup d’artistes que nous faisons découvrir au public. »

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 55, janvier 2002
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : MY. Brandily

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_55__3_.pdf

La compagnie Prana sera en résidence au théâtre du pays de Redon, du 1er au 8 février 2002, accueillie par le Canal, dans le cadre de l’opération « 4 à 4 » menée par l’Addm : « Depuis l’an passé, nous voulons, dans notre programmation, donner une vraie place à la danse, explique le directeur du Canal, Albert Guihard. Nous proposons trois à cinq spectacles qui offrent des approches différentes et contrastées, tout en pratiquant une politique d’abonnement et de tarifs préférentiels. » En partenariat avec les écoles, collèges et lycées, les Associations départementales de la danse et de la musique (35 et 56). Musique et Danse en Bretagne et la Direction régionale des affaires culturelles, des rencontres privilégiées s’instaurent entre public, chorégraphes et danseurs Dix-huit rencontres autour de la danse ont, l’an passé, rassemblé quelque 3 000 personnes. Cinq rendez-vous sont programmés pour la nouvelle saison : Choréamx (« Epsilon »), Catherine Diverrès du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne (‘Voltes »), François Chauvet (« Bali Balikou »), Paul Taylor Dance Company (déplacement a Nantes) et Prana. « Avant chaque spectacle, poursuit Albert Guihard, nous multiplions les occasions de rencontre avec le public, au cours d’ateliers de sensibilisation, de stages, de démonstrations, d’accès aux répétitions. La danse est un mode d’expression artistique à part entière. Elle parle à tout le monde. »
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *