A Brocéliande, un projet de parc culturel, touristique et environnemental

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - tourisme

NVI_n_52__4__photo.jpgL’idée est dans l’air depuis un an au pays d’accueil de Brocéliande, auquel s’est associé le pays de l’Oust à Brocéliande (Morbihan). L’Atelier technique régional de Bretagne a été missionné par l’Association du Val sans retour pour en étudier la faisabilité. Quatre groupes de travail ont ainsi été constitués pour plancher sur la légende arturienne et populaire, l’environnement, les infrastructures et le patrimoine (métallurgie, histoire, archéologie). Les premières propositions ont été récemment rendues publiques.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 52, avril 2001
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Franck Hamon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_52__4_.pdf

La restauration et la gestion des sites touristiques légendaires s’imposent. Le tombeau de Merlin, la fontaine de Barenton, le Val sans retour sont fortement dégradés à cause d’une fréquentation excessive. Il est urgent d’agir pour préserver ce patrimoine. L’Agence évoque la création d’un lieu d’accueil, d’initiation et de découverte à l’abbaye de Paimpont. Cet outil de coordination, véritable vitrine touristique, aura pour mission d’éduquer les touristes à la forêt, de les sensibiliser à la fragilité de l’environnement et au statut actuel du massif forestier. Il sera aussi un lieu privilégié de sensibilisation aux richesses du patrimoine. Le dossier prône enfin la mise en place d’un observatoire touristique local en lien avec les deux pays d’accueil, l’Équipement et les offices de tourisme. Le montant total des différentes opérations a été évalué entre 24 et 30 millions de francs.
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *