Didier Cornu, la guitare en partage

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - musique

NVI_n_53__7__photo.jpgSa méthode d’enseignement de la guitare sur CD-Rom est saluée par les plus grands musiciens de la planète.

Sur l’étagère de son petit bureau, rue Fleurimont. à Redon, Didier Cornu a glissé, parmi la rangée de bouquins, les trois CD-roms devenus fleurons de la collection Guitar Hits d’Ubi-soft. C’est ici qu’ils sont nés, de la conviction et du souci de perfection du musicien. Les éloges pleuvent sur cette méthode originale et révolutionnaire, y compris de la part des plus grands guitaristes de la planète et des critiques musicaux.

(photo : Didier Cornu, ici avec son fils Manuel, enseigne la guitare dans les plus de trente pays… via des CD-Roms destinés aux débutants et aux musiciens plus confirmés).

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 53, juillet 2001
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Marc Loyon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_53__7_.pdf

Rappel des faits. « Pendant des années. raconte le Redonnais, originaire de Carentoir, j’ai organisé des concerts et lancé des festivals au sein d’une association, la Musicomanie, fondée avec un copain. Nous avons fait venir à Redon Bill Deraime, Charlélie Couture, Michel Jonasz, Indochine, Jimmy Cliff et The Cure à Saint-Jacut-les-Pins. Je suis ensuite devenu producteur d’artistes : j’ai organisé les tournées dans l’Ouest de Didier Lockwood et de Stan Getz. Mais mon vrai souhait, c’était d’écrire une méthode d’enseignement de la guitare. » En 1992, Didier Cornu présente, dans le cadre d’un master de programmation neurolinguistique, une étude sur la transmission du savoir dans le domaine de la musique.

Sa rencontre avec les frères Guillemot, de Carentoir, leader mondial d’accessoires de jeux vidéo et porteurs de la marque Ubi-soft, est déterminante : ‘Ils m’ont fait confiance et m’ont proposé de réaliser un CD-Rom. » Le premier produit sort dans plus de trente pays. Il est même traduit en japonais et en hébreux. Salué par de nombreux artistes, il reçoit le premier prix du trophée du 8e art en 1996 et est classé 2e produit éducatif de l’année aux États-Unis. Didier Cornu planche sur un deuxième volume. Les Beatles acceptent, en exclusivité et pour deux ans, l’utilisation de certains morceaux. Nouveau succès.

Le musicien poursuit sa recherche et conçoit une méthode pour débutants : « On a alors imaginé un volume beaucoup plus complet, présentant l’instrument, la lutherie et une méthode pédagogique interactive. » Soixante-dix ingénieurs, dont certains en Chine, planchent avec Didier Cornu sur le projet, depuis la rue Fleurimont. Le volume 3, « L’essentiel de la guitare » est salué à l’unanimité. L’idée est désormais de créer des clubs interactifs pour jouer ensemble à partir du CD projeté sur grand écran. « Je propose aux professionnels de l’éducation, instituteurs et éducateurs, du milieu hospitalier ou carcéral, des ateliers pour apprendre à jouer de la guitare avec cette méthode et réfléchir au sens que peut prendre cette pratique dans leur exercice professionnel. La guitare se partage. Elle est un outil de lien social ou de réinsertion et, plus simplement, de lutte contre l’ennui. »
Tugdual Ruellan
Contact : 02 99 72 27 87 ou o6 86 97 35 49.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *