Loisirs Pluriel fait jouer ensemble enfants valides et handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

NVI_n_50__3__photo.jpg« Vous savez. Antoine n’est pas comme les autres. Il est trisomique. Il ne faut surtout pas qu’il soit un poids pour vous. Si c’est trop difficile, n’hésitez pas à nous le dire. On comprendrait. » Sept ans après, ces mots d’une maman d’un jeune handicapé résonnent encore dans la mémoire de Laurent Thomas, directeur de Loisirs Pluriel. Tant de regards et d’interrogations portés sur l’enfant différent, tant de refus essuyés à chaque demande finissent par susciter, sinon une révolte, au moins la peur de déranger. Mais cette fois, à sa plus grande surprise, la mère d’Antoine a trouvé porte ouverte. Personne n’a pensé que le petit garçon pesait trop lourd.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 50, octobre 2000
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_50__3_.pdf

Loisirs Pluriel a ouvert ses portes à Noyal-Châtillon-sur-Seiche en 1993, offrant un espace de loisirs adaptés. Enfants handicapés et enfants valides s’y côtoient, réunis le plus naturellement du monde autour du jeu. L’idée a été lancée par un groupe de parents et quelques professionnels rennais. « Il y avait beaucoup de propositions pour l’accueil des enfants l’été, se souvient Laurent Thomas, mais quasiment rien pour les accueillir en semaine ou durant les petites vacances. De plus, la seule offre était le « tout spécialisé », conçu autour de structures médico-sociales. Nous avons souhaité créer une structure de loisirs mixte. »

Les premiers temps, ce sont les frères et sœurs qui font d’abord le premier pas, heureux de trouver prés de chez eux un lieu de loisirs collectifs. Suivent les enfants d’éducateurs, de personnes sensibilisées, puis les enfants du quartier. Dés 1996, l’association propose un service de baby-sitting. En septembre dernier, deux nouveaux centres ont été créés à Saint-Malo et à Vitré. Solange et Jean-Paul Courcoux, parents d’un enfant handicapé de 7 ans, sont l’un des cinq couples investis dans le projet malouin : « Nous attendions la création de ce centre avec impatience. » « C’est un projet superbe, renchérit Danielle Hauvespre, mère d’un enfant de 13 ans actuellement à l’Institut médico-éducatif de Vitré. Plus de vingt familles sont intéressées par ce type d’accueil. Nous réfléchissons à la mise en place d’un centre d’activités pour les adolescents et d’un système de transport adapté. »

Sur sa lancée, Loisirs Pluriel continue à innover. L’association propose des week-ends, des séjours de vacances et à la neige pour les enfants de 6 à 12 ans et les adolescents. Elle édite un guide d’achat avec quelque 150 références de magasins et de jeux pour faciliter la recherche des familles et des professionnels. Elle a créé une ludothèque dans ses nouveaux locaux rennais du Colombier où elle a emménagé le mois dernier. Des animations thématiques y seront proposées tous les trimestres.
Tugdual Ruellan.

L’expérience de Laurent Thomas
Laurent Thomas, le fondateur de Loisirs Pluriel, raconte son expérience dans un livre paru l’an passé : « Handicapés ou non, ils jouent ensemble », aux éditions Yves Michel. Diplômé des Hautes Etudes en pratiques sociales, longtemps animateur puis directeur de séjours de vacances auprès d’enfants handicapés, il a travaillé comme permanent dans le milieu associatif, au sein du Mouvement des Scouts de France et de l’Association des paralysés de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *