Une formation pour les agents de sécurité des discothèques

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - formation

NVI_n_54__6__photo.jpgOriginaire de Sainte-Anne-sur-Vilaine, Yovan Delourme, 27 ans, connaît bien la question de la sécurité dans les pubs, bars et autres dancings. Pendant cinq ans, il a travaillé comme responsable de la sécurité d’une discothèque de six salles. En décembre dernier, il crée, à Langon, Technic Formation. Avec Charles Moison, 21 ans, originaire de Guipry, titulaire d’un diplôme de logistique et d’informatique, il propose une formation aux portiers et autres professionnels de la nuit.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 54, octobre 2001
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte et photo : Tugdual Ruellan

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_54__6_.pdf

« Les employeurs qui souhaitent assurer la sécurité de leurs clients font souvent l’amalgame entre les surveillants de magasins, les surveillants de discothèque… Beaucoup de demandeurs d’emploi effectuent ce travail sans formation ni expérience préalable et prennent des risques. Peu d’entre eux tiennent le coup parce que c’est un métier qui ne s’improvise pas. » Yovan crée un programme qu’il propose aux employeurs : « Beaucoup pensent qu’il est suffisant d’avoir des médailles et des titres de sports de combat pour effectuer ce travail. Or, tout est dans le relationnel. Il faut chercher à régler un conflit sans entrer dans le conflit. Pas question d’être plus agressif que l’agresseur ! »
Conçue sur quinze jours, la formation aborde l’aspect légal (légitime défense, protection des mineurs, droits et devoirs, discrimination…), enseigne les gestes de défense, quelques notions de secourisme, la maîtrise des foules. Reconnue par l’ANPE, elle a démarré sur les chapeaux de roue. Les stagiaires, pas plus de 10 par session, sont venus de toute la France. En partant, chacun signe son engagement, sorte de « code moral ». « Tous les demandeurs d’emploi qui ont suivi la formation ont trouvé un emploi à la sortie. Les patrons ont pris conscience du problème et reconnaissent la formation et le diplôme d’agent de protection spécialisé (APS) que j’ai élaboré. Je souhaiterais mettre en place une sorte de label, de garantie qui soit reconnu par les patrons. »
Tugdual Ruellan.
Contact : 02 99 08 60 06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *