Bréal-sous-Montfort mise sur le développement économique

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement local

NVI_n_50__4__photo.jpgLes deux zones de Bréal-sous¬Montfort connaissent un développement économique sans précédent. La zone artisanale du Pommeret accueille cinq entreprises dont Saveur SA. Le Parc d’activités du Hindré, qui accueille déjà six entreprises, s’apprête à recevoir très prochainement l’entreprise Kestenn, filiale de Keroler, qui fabrique à Betton de la pâtisserie industrielle. Installés sur une surface de 3700 m², les bâtiments de cette nouvelle entreprise, construits par la communauté de communes, ont commencé à sortir de terre en novembre 1999. Ils seront achevés courant octobre.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 50, octobre 2000
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Marc Loyon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_50__4_.pdf « La venue de cette nouvelle entreprise est pour la commune et lo communauté un atout formidable, explique Joseph Durand, maire de Bréal-sous-Montfort. Une première tranche prévoit l’emploi de 70 personnes, une seconde 50. Avec la création de ces 220 emplois, c’est le plus gros projet de la commune. Toute la zone est quasiment commercialisée. Depuis 1983, nous avons vendu 30 hectares sur ces deux zones. L’équipement au gaz naturel est certainement un atout. »

Pour Éric Terrée, PDG de Saveur SA, Bréal est un choix stratégique du fait de sa position centrale entre la Bretagne et la région parisienne, proche de la nationale 27, avec un échangeur complet. L’entreprise, qui emploie 40 salariés, fabrique arômes et ingrédients pour l’industrie alimentaire (chiffre d’affaires en 1999 : 262 millions de francs). Installée à Bréal depuis 1991, elle s’est depuis implantée en Belgique, Allemagne et Angleterre : « Nous apprécions la qualité du réseau routier, qui permet d’être rapidement sur les grands axes, et la présence d’un aéroport à proximité. Ce qui permet aussi d’attirer du personnel qualifié, confie Éric Terrée. Nous voyons d’un bon oeil l’extension de cette zone. Une dynamique est créée. Un mini bassin d’emploi est en train de voir le jour. »
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *