Taste of India : les saveurs de l’Inde à Saint-Méen-le-Grand

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

NVI_n_48__2__photo.jpgGrâce à la plate-forme d’initiative locale, Véronique et Canakaratnam Indrakumar ont pu ouvrir un restaurant. Aujourd’hui, on s’y bouscule.
Depuis février 1999. l’ancienne poissonnerie du centre-bourg de Saint-Méen, désertée durant de longues années, a retrouvé une seconde vie. Elle hisse désormais les couleurs chaudes de l’Inde, exhale des senteurs d’épices, de tamarin, de thé brillant et de beignets mijotés au four Tandoor. Canakaratnam Indrakumar et son épouse Véronique, originaire de Saint-Méen, y ont installé, à force de ténacité, un restaurant indien.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 48, avril 2000
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Charles Crié

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_48__2_.pdf

« Nous sommes arrivés en Bretagne en 1998 après une expérience dans la restauration à Toulon, explique le couple. Nous avons cherché en vain un emploi ou une affaire à racheter. » Les Indrakumar caressent l’idée d’ouvrir leur propre restaurant. Le projet est jugé hasardeux. Les partenaires financiers refusent de se lancer dans l’aventure : « Parce que les restaurants exotiques ont du mal à vivre en ville, tout le monde pensait qu’en milieu rural, l’affaire n’avait aucune chance. « 

Seule la Boutique de gestion est attentive à la démarche du couple. Elle lui conseille de prendre contact avec la toute jeune structure de Brocéliande Initiatives 35 qui se met en place. « Notre plate-forme d’initiative locale est un outil d’aide à la création d’entreprises de proximité, explique Frédéric Ducloyer, animateur de Brocéliande Initiatives 35 et chargé de mission du pays de Brocéliande. C’est une association indépendante composée d’une quinzaine de personnes : élus, banquiers, chefs d’entreprise, experts-comptables, représentants des chambres consulaires et de boutiques de gestion. « 

L’initiative est soumise au comité qui donne son accord, séduit par la détermination de ses créateurs. Un prêt est accordé. Il permet de débloquer un emprunt plus important auprès d’une banque. « Beaucoup de projets n’aboutissent pas par manque ou insuffisance d’apport personnel ou de fonds propres de la part du créateur, poursuit Frédéric Ducloyer. Notre but, tout en prêtant le moins possible, est de lui permettre de bénéficier d’un prêt bancaire. » Pour « Taste of India ». la réussite est immédiate. Elle ne se dément pas. Aujourd’hui, il est prudent de réserver ! L’entreprise propose aussi des plats préparés à emporter. « On pensait toucher une clientèle très jeune, raconte Véronique. Finalement, la cuisine indienne est appréciée des personnes âgées, des étrangers (Anglais), des représentants, des enseignants, des banquiers venus des communes environnantes… Une dame de 85 ans va bientôt fêter son anniversaire chez nous ! »
• Tugdual Ruellan
Taste of India – 5, rue de Merdrignac, Saint-Méen-le-Grand – tél. 02 99 09 63 03.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *