8e SEPH : pour le maintien en emploi des travailleurs handicapés dans l’entreprise

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

AGEFIPH_PdL.maintien_dans_l__emploi__1_.jpgDepuis de nombreuses années, l’Agefiph et L’Adapt agissent pour favoriser l’emploi des personnes handicapées et changer le regard du monde de l’entreprise sur leur embauche. Ils ont décidé d’unir leurs forces et leurs compétences pour organiser un nouveau rendez-vous national qui a eu lieu du 15 au 19 novembre 2004 : la 8″ Semaine pour l’emploi des personnes handicapées.

Cet événement s’est donné pour objectifs de lutter contre les inégalités face à l’emploi, combattre les préjugés, montrer que handicap peut rimer avec compétences, mobiliser entreprises, personnes handicapées et acteurs de l’insertion. Dans chaque département des Pays de la Loire, les acteurs socio-économiques se sont mobilisés pour proposer divers rendez-vous.

Délégué régional Agefiph Pays de la Loire : Hubert de Rigaud
Document à télécharger en cliquant sur :
AGEFIPH_PdL.maintien_dans_l__emploi__1_.pdf
Conception : Tugdual Ruellan
Maquette : Moswo – Photos : Frédéric Matthias et Tugdual Ruellan

SOMMAIRE

  • un reclassement réussi chez SIMM
  • Le chargé de mission ou conseiller maintien dans l’emploi – rencontre avec Dominique Jonchère, chargé de mission pour la cellule de Loire-Atlantique
  • Un poste aménagé pour Mickaël à la société Pajot à Avrillé
  • Rapidhome à Mayenne : le respect du salarié
  • Le médecin du travail : cheville ouvrière du maintien dans l’emploi – interview de Giles Lasnier, médecin du travail, référent de la cellule maintien dans l’emploi de la Sarthe
  • Yves Roquelaure, institut de veille sanitaire
  • Fleury-Michon : un plan exemplaire pour le maintien dans l’emploi
  • Xavier Berton, directeur de l’Aract Pays de la Loire.

ANTICIPER L’INAPTITUDE ET INTÉGRER LES PERSONNES HANDICAPÉES
AGEFIPH_PdL.maintien_dans_l__emploi__2__photo.jpgQuestions à Michel Conseil, Directeur régional du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle

Comment maintenir un salarié dans l’emploi ?
« Le maintien dans remploi est souvent perçu comme le maintien dans son entreprise, d’un salarié reconnu travailleur handicapé ou en voie de l’être et qui risque donc de perdre son emploi pour inaptitude pour raison médicale. Il s’agit d’anticiper le plus possible la reprise de travail, en mobilisant les compétences nécessaires pour aménager des postes ou pour trouver des solutions qui permettent de maintenir cette personne dans l’entreprise. Mais cette question révèle un problème plus global qui se pose à l’ensemble de la communauté de travail de l’entreprise. Si, dans l’entreprise, des dispositions ne sont pas prises, on risque fort d’avoir à nouveau des inaptitudes : ce qui signifie aussi que l’intégration de personnes nouvelles dans l’entreprise est problématique. »

Comment améliorer le dispositif ?
« Je souhaiterais que l’on puisse aborder les choses de manière plus globale en apportant de la compétence à l’entreprise, en l’aidant à établir un état des lieux, un diagnostic global qui aborde les conditions de travail, l’organisation, qui repère les postes susceptibles d’être proposés aux personnes handicapées ou en voie de l’être. Peut être avec un réseau de consultants, au coeur duquel l’ARACT aurait un rôle majeur, garant d’une méthodologie d’intervention. Ceci afin d’éviter à terme, des inaptitudes, améliorer les conditions de travail, maintenir les personnes handicapées dans l’entreprise et en même temps, embaucher de nouvelles personnes handicapées. La situation handicapante peut parfois être atténuée par des aménagements. »

En mobilisant tous les acteurs…
« Ce travail doit se faire en concertation avec le médecin du travail, les partenaires sociaux, les représentants de l’entreprise, les cellules départementales de maintien, éléments de veille et d’alerte. J’espère que des moyens financiers pourront être mobilisés sur cette question, notamment l’Ageflph, l’Etat et le FSE, Fonds social européen. Je souhaite que toutes ces compétences pluri-disciplinaires soient proposées au chef d’entreprise pour l’aider à maintenir dans l’emploi ses salariés, frappés à un moment par la maladie ou l’accident et intégrer des personnes handicapées. »
Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Delphine Censier : des clichés révélateurs d’authenticité
Delphine_Censier.bmpDelphine Censier. tétraplégique est devenue mannequin et expose ses clichés : elle était invitée ù Laval au cours de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées (photos de Frédéric Matthias).
« J’ai réalisé que je ne connaissais pas mon corps, que je vivais totalement dans mon esprit… par procuration. Avec la photographie, je suis partie à la découverte de ce grand inconnu. Au début, c’était purement personnel : puis, on m’a invitée à montrer ces photos. En même temps que j’entrais dans une démarche artistique, je découvrais parallèlement mes capacités. Ces photos suggèrent les questions que je me suis posées. Les réponses appartiennent à celui ou celle qui regarde. Pourquoi craindre ce que j’aimerais être ? Pourquoi craindre ce que je suis ? C’est dans la chute des masques que l’on trouve l’authenticité. Simplement. se détourner des idées préconçues et laisser place à ce que l’on volt et ce que l’on est. Estomper ces attributs pour dire que derrière, je ressemble à tout le monde, que je suis moi… avec mes différences. »
Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *