Salon Mieux vivre : des trucs et astuces pour faciliter la vie des personnes handicapées

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

NVI_n_37__4__photo.jpgLa 6e édition du salon « Mieux vivre » pour les personnes handicapées et les personnes âgées dépendantes aura lieu les 2, 3 et 4 octobre 1997, au parc-expo de Bruz. Objectif : favoriser la rencontre et l’échange avec les personnes concernées, leur famille, les professionnels et les décideurs, pour faciliter l’insertion. Une nouveauté : un espace « trucs et astuces » permettra aux bricoleurs de faire connaître leurs inventions.

Article paru dans Nous, Vous, Ille n° 37, juillet 1997
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Hugues Panon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_37__4_.pdf

Tout ou presque existe dans le commerce pour faciliter le quotidien des personnes handicapées : informatique sophistiquée, aides techniques et autres favorisant le déplacement, commandes à distance ou télé-travail. « Mais à quel prix !, s’exclame Michel Gallet, cloué dans son fauteuil, incapable de bouger un seul de ses membres. Le petit appartement du pavillon du foyer Saint-Joseph-de-Préville, à Rennes, qu’il occupe depuis près de 14 ans, est rempli d’appareils qui l’aident dans sa vie quotidienne. Michel a la chance d’avoir un père bricoleur, qui a conçu pour lui une foule de petits trucs, simples et efficaces, pour mieux maîtriser son environnement. ‘J’ai toujours aimé bricoler, confie Roger Gallet, qui a passé 19 ans dans la mécanique. J’habite en Normandie, mais je viens tous les huit jours passer un moment avec Michel et m’assurer qu’il n’a besoin de rien. »

Il y a tous ces meubles, conçus par Roger, pour loger l’appareil respiratoire ou placer l’ordinateur à bonne hauteur, ce pied de télévision revu et corrigé pour que Michel puisse voir l’écran depuis le lit, un support en polystyrène, léger et parfaitement adapté à ses jambes. Enfin, un astucieux système, dont Roger est très fier : il permet, avec le menton, de piloter l’ordinateur. « J’ai tout simplement relié une languette qui appuie sur un contacteur, le tout dans un boiter. Un curseur se déplace en permanence sur l’écran. A chaque fois que l’on clique, le curseur s’arrête et l’on accède au menu. Cela remlace le clavier et la souris », explique-t-il. Un bras métallique, réglable, arrive juste sous le menton de Michel. « Bien sûr, on trouve tout cela dans le commerce, précise l’intéressé, mais pour 2 000 F. Moi, ça m’est revenu à 150 F ! C’est sûrement moins esthétique, mais c’est parfaitement adapté. »
Tugdual Ruellan.

Le salon « Mieux vivre »
Du nouveau cette année au salon organisé par l’association Bretagne Mieux Vivre avec six conférences, un espace-forum ouvert aux établissements, aux associations de personnes handicapées et personnes âgées dépendantes, une piste d’essai pour véhicules adaptés en présence d’un accompagnateur expérimenté, une exposition de 200 jeux et jouets adaptés, un appartement de démonstration et un espace informatique « cybercafé ». Sera présent également le car de l’association le Goût de vivre, aménagé en 1988 par neuf résidents du foyer Guillaume d’Achon de l’Association des Paralysés de France, à Rennes. « Cest un vieux Renault S 45 en bon état de marche, explique Patrick Aubry, l’un des porteurs du projet. Il peut aujourd’hui accueillir cinq personnes en fauteuil et quatre valides. L’accès se fait par l’arrière grâce à un ponton élévateur. On y trouve tout le confort nécessaire au voyage. » Le car est loué régulièrement. Il s’apprête à emmener en Tchécoslovaquie des Jeunes de la région parisienne qui vont offrir du matériel à un hospice. L.e Goût de vivre – 18, rue des Plantes – 35000 Rennes. Tél. : 02 99 38 02 61.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *