L’Europe en Ille-et-Vilaine : initiatives

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - projet européen

NVI_n_36__2__photo.jpgDepuis 1996. les Missions locales de Redon et de Fougeres proposent aux femmes souhaitant créer leur entreprise, leur emploi ou développer une activité professionnelle en milieu rural, un stage de formation et un accompagnement individualisé pour que leur projet aboutisse. L’initiative, menée en partenariat avec ODACE, opération de détection et d’accompagnement des créateurs d’entreprises, a recu le soutien du Fonds social européen (programme Novi, New opportunities for women). Une soixantaine de femmes ont d’ores et déjà bénéficié de cette formation ; quelques-unes ont pu démarrer leur activité, comme Anne-Joëlle, qui ouvre un gfte rural à Tremblay, Francoise, qui souhaite accueillir des adultes handicapés à Montours, ou Nicole, qui propose aux artisans du bâtiment un service de télé-travail à Langon (photo : Marie-Claude Lelièvre, animatrice à la Mission locale de Redon).

Dossier paru dans Nous, Vous, Ille n° 36, mai 1997
Rédactrice en chef : Florence Séguret
Texte : Tugdual Ruellan
Photo : Hugues Panon

article téléchargeable en cliquant sur le lien :
NVI_n_36__1_.pdf

Avec la Mission locale (suite)
La formation, non rémunérée, est gratuite, et peut durer de 3 à 6 mois. Des échanges réguliers ont lieu entre professionnels avec des structures similaires eh Italie et au Portugal. « Ils apportent un élargissement des points de vue. Nous réfléchissons actuellement à l’idée de constituer un réseau de parrainage et un système d’épargne de proximité pour aider les stagiaires dans leur entreprise » conclut l’animatrice. « Nous accueillons des femmes de toutes catégories socioprofessionnelles, poursuit l’animatrice de la Mission locale de Redon, Marie-Claude Lelièvre. Bon nombre d’entre elles. âgées de 35 a 40 ans, souhaitent reprendre une activite lorsque les enfants sont devenus grands. La démarche de création d’activité est souvent longue et semée d’embûches. surtout lorsqu’on est seule a porter le projet. D’où l’idée de s’associer et de créer un réseau.

Cinq jeunes « Européens » au départ de la Mapar de Redon
La Maison d’accueil du pays de Redon propose aux jeunes de 18-25 ans d’affiner un parcours professionnel et de travailler, durant six mois, à un projet dans un État membre de l’Union européenne. Assister un responsable sur un chantier de protection de l’enironnement en Allemagne, rénover un village espagnol, soutenir l’insertion des adultes handicapés en Grande-Bretagne… les idées foisonnent. « Cinq jeunes Redonnais s’apprêtent à partir prochainement, explique le directeur, Gilles Siroit. Il n’est pas nécessaire de parler la langue du pays. Nourriture et hébergement sont offerts, ainsi qu’un petit pécule de 1 500 euros. C’est une bonne occasion de faire le point si l’on est en panne de projet ou de valider une expérience professionnelle » – Contact : 02 99 72 14 59.
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *