Carnet L’Express Centre : un Val-de-Loire à écouvrir au rythme du fleuve

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement local

2002.03.14.Lexpress_Centre__1__photo.jpgVal de Loire inscrit au patrimoine mondial de l’humanité
Après la statue de la Liberté, le Vatican, la muraille de Chine ou le Mont-Saint-Michel, voici le Val de Loire inscrit par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité, au titre des paysages culturels. Depuis le 30 novembre 2000 une section de la Loire de 260 kilomètres de long, allant de Sully-sur-Loire dans le Loiret jusqu’à Chalonnes-sur-Lolre dans le Maine-et-Loire, se trouve ainsi adulée et, souhaitons-le, préservée. La région Centre ne peut que s’enorgueillir de cette reconnaissance nouvelle, créée en 1992, qui associe culture à milieu naturel. Le travail sera long car on a longtemps abusé de ce fleuve, considéré comme le dernier sauvage d’Europe mais qui souffre, depuis sa naissance à 1375 mètes, au Mont-Gerbier-de-Jonc.
A télécharger en cliquant sur l’image

SUPPLEMENT PARU DANS L’EXPRESS – 14 mars 2002 (Centre)
Dossier conçu par Partenaire Ouest à Nantes
Rédaction, reportages : Tugdual Ruellan
Photos : Laurent Massillon

Fleuve mouvant, fleuve grandiose, artère de vie d’une région à visiter et à redécouvrir : à pied ou à vélo de préférence, du royal sentier historique de la Vallée des Rois aux petites sentes de Sologne. des berges du canal d’Orléans aux sentiers pittoresques de la Brenne, de la vallée de la Creuse à celle du Loir. Les sentiers sillonnent avec bonheur cette région dont la taille avoisine celle de la Belgique. Au nord, le pays de Chartres (Eure-et-Loir), satellite de I’le-de-France ; au coeur l’axe ligérien avec le Loiret, le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire : c’est là que se concentre la plus grande part des monuments de la région. Au sud, le Berry, discret et méconnu, avec le Cher et l’Indre, révélant la beauté d’un milieu naturel dissimulé. Trois physionomies distinctes et contrastées pour des escapades printanières, entre coteaux et cours d’eau, loin des vapeurs de la ville.

Tugdual Ruellan.

AU SOMMAIRE

  • Les centres d’appel et la logistique font le bonheur du Centre
  • Le Centre prépare sa nouvelle saison touristique
  • Un bébé lamantin au parc de Beauval
  • Une balade touristique des vignobles
  • Agenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *