Avec les Articulteurs en pays de Redon : la culture au coeur du développement local

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement local

2009.06.Articulteurs.Publication.01.jpg2009.06.Articulteurs.Publication_anglais.01.jpgEn Pays de Redon et Vilaine, des associations, des artistes, des représentants des élus, des habitants, associés à des experts, se mobilisent autour d’un programme d’initiative communautaire Fonds social européen EQUAL (2004 – 2008) en plaçant la culture au coeur du développement local : les « Articulteurs ».
Tête de liste : La Fédération d’animation rurale en Pays de Vilaine

à télécharger en cliquant sur l’image
(version française à gauche / version anglaise à droite)

Site : www.articulteurs.org
Publication réalisée par les Articulteurs
Comité de rédaction : Marco Félez, Armelle Brault, Bérénice Oberlé, Christophe Moreau, Tugdual Ruellan.
Rédaction : Tugdual Ruellan
Maquette : MediaRunik – Idélys
Impression : Imprimerie Pierre
Edité en juin 2009

Les Articulteurs : une démarche, des rêves et des convictions

INSCRIRE LA CULTURE DANS UNE DYNAMIQUE TERRITORIALE. FORTS DE CETTE AMBITION, NEUF PARTENAIRES DU PAYS DE REDON ET DE VILAINE SE SONT LANCES DANS UNE AVENTURE COMMUNE EN 2004, A LA SUITE DE L’EXPERIENCE DU CHANTIER D’INSERTION LEVER LE RIDEAU ET D’UNE VOLONTE D’OUVERTURE. OBJECTIF : REVER ET REALISER ENSEMBLE DES ACTIONS… REVALISABLES.

Engagement, solidarité, convivialité, créativité, rêve, enthousiasme et authenticité réunissent Ciné Manivel – cinéma associatif – Le Canal – association de conception et de soutien à la programmation artistique du Théâtre du Pays de Redon – l’Institut d’éducation motrice la Clarté, l’Association d’insertion par le développement économique Emploi services, la compagnie de danse Pied en Sol, la compagnie de conte La Margoulette, le Groupement culturel breton des Pays de Vilaine, le Groupement d’intérêt public du Pays de Redon et Vilaine autour de la Fédération d’animation rurale en Pays de Vilaine qui développe, entre autres, le chantier d’insertion, Lever le Rideau.

Inventer demain. Ensemble, avec le soutien du Fonds social européen et de son programme Equal, ils ont créé Les Articulteurs pour développer l’économie culturelle, favoriser l’accès à la culture pour tous et lutter contre les exclusions. « Il ne faut pas attendre demain… Il faut l’inventer dès aujourd’hui, clame Marco Félez, directeur de la Fédération d’animation rurale, tête de liste du projet. D’abord, nous avons appris à nous connaître, à construire un langage commun. Puis, nous avons précisé les valeurs qui nous rassemblaient. Pour enfin construire à partir de principes de coopération et de mutualisation entre des acteurs du pays qui, a priori, n’avaient aucun point commun. Dans ce laboratoire d’expérimentation, où il y avait place à l’erreur, nous avons suscité des interactions, créé des possibles, de la richesse, du rêve. Chacun a pris sa place dans ce territoire-entreprise mouvant. Peu à peu, le rêvalisable s’est concrétisé… de la culture du sol à la culture de l’esprit. »

La méthodologie de la coopération développée par Les Articulteurs les a conduits à amplifier leurs relations avec les entreprises, les associations et le secteur public dans plusieurs champs d’activités : la création-reprise d’entreprises, la mutualisation des ressources et des emplois, le développement de chaînes de production et de valorisation de produits de qualité associant l’éthique et l’économie, le développement de nouvelles technologies associées à de nouveaux services en lien avec les acteurs du territoire… Pour Christophe Moreau, sociologue qui accompagne les acteurs du projet, « Ces synergies entre les entreprises de l’économie sociale et culturelle, les collectivités territoriales et les entreprises de l’économie de marché entraînent des mutations de comportements qui modifient les chaînes de valeur des filières professionnelles et contribuent à intégrer les publics les plus éloignés de l’emploi dans une reconstruction professionnelle et personnelle. Elles accélèrent l’émergence d’innovations et la dynamique de coopération entre les acteurs. Ce changement de mode opératoire sur un territoire génère dès à présent des créations d’emplois et de nouvelles valeurs pour le Pays. »

Pays de Redon et Vilaine : fierté retrouvée
Le Pays de Redon et Vilaine est un pays à dominante rurale au carrefour de trois bassins économiques à fort potentiel : Rennes, Nantes-Saint-Nazaire et Vannes. Fragile économiquement, il est fortement dépendant des bassins environnants. Le secteur secondaire totalise 50 % des emplois salariés dont 40 % relèvent du secteur industriel. Entre 2001 et 2004, le Pays de Redon et Vilaine a perdu 750 emplois salariés. 52% des emplois du pays dépendent de groupes extérieurs au territoire. Le revenu moyen par habitant du pays est l’un des plus bas au niveau régional.
Mais ce Pays est riche d’une identité communautaire forte, particulièrement nourrie par les acteurs associatifs qui ont toujours su se mobiliser pour créer du lien social et solidaire. Malgré les vagues de déclin industriel, la fragmentation administrative territoriale, les risques liés à la gestion de l’eau, ils s’appuient sur la création et le développement d’une culture de l’entraide au travers d’actions innovantes et soucieuses de reconstruction de la personne. Grâce à cette initiative partagée avec les Articulteurs, notamment avec les élus du territoire, ils ont su inventer et mettre en œuvre de nouvelles formes d’organisation sociétale, associant partenaires privés et publics, favorisant l’intégration de tous les publics concernés et renforçant l’attractivité du territoire.
Tugdual Ruellan.

LIRE EGALEMENT le rapport d’activités 2008

télécharger en cliquant sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *