Carnet L’Express : toniques et pétillants Pays de la Loire

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - tourisme

2002.10.03.Lexpress_PdL__1__photo.jpgTandis que les derniers touristes et vacanciers profitent d’une arrière-saison plutôt ensoleillée, les professionnels, responsables des offices et comités du tourisme dressent un premier bilan de cette nouvelle saison. Si les mois de mai et juin ont été perturbés par diverses manifestations et quelques pluies persistantes, août et septembre ont connu une fréquentation soutenue, tant sur le littoral qu’au beau milieu des terres. Une chose est certaine : les modes de vie évoluent et avec eux la manière d’organiser ses vacances. On part plus souvent, pour des séjours plus courts, parfois sur un coup de tête, un désir soudain, une image vue dans une publicité.

A télécharger en cliquant sur l’image

SUPPLEMENT PARU DANS L’EXPRESS – 3 octobre2002 (Pays de la Loire)
Dossier conçu par Partenaire Ouest à Nantes
Rédaction, reportages : Tugdual Ruellan
Photos : Laurent Massillon

Effet des 35 heures ? Un afflux de touristes a surgi durant le week-end du 15 août. prenant d’assaut les offices de tourisme et offres d’hébergement encore disponibles. Ce sursaut d’intérêt fait des Pays de la Loire la deuxième région de France en matière de court séjour, derrière Rhône-Alpes. Les premières demandes sont enregistrées dès le mois d’avril ; le rythme ne cesse de s’accélérer jusqu’à la fin du mois de septembre. Concernant les étrangers, nos voisins européens se font particulièrement remarquer ; ils représentent 22 % de la fréquentation dans l’hébergement marchand (hôtels et campings), soit une augmentation de 2 %. Au hit-parade des visites étrangères viennent d’abord les Britanniques (50 %de la clientèle), puis les Néerlandais, les Allemands, les Belges ; à noter des poussées de fréquentation assez fortes avec les Italiens et les Espagnols, très friands de culture et de parcs d’attraction :  » Ils apprécient le Puy-du-Fou, Nantes comme ville de Jules Verne, la relation historique entre Angers et l’Espagne, note David Morton, du Comité régional du tourisme. Les touristes étrangers ont également apprécié d’avoir une monnaie unique sur toute l’Europe.  » D’une manière générale, le touriste souhaite trouver un certain confort au cours de ses vacances et n’hésite pas à opter pour du moyen et haut de gamme en matière d’offre de loisir, de restauration ou d’hébergement. L’étalement de la saison, qui se poursuit jusqu’en octobre, les demandes des touristes, de plus en plus personnalisées, obligent les professionnels à repenser leur organisation et offrir une réactivité sans précédent. Une réflexion s’est engagée pour ne pas décevoir cette clientèle qui affectionne les Pays de la Loire. 
Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *